Mar­cel Bar­beau : Es­ca­pades dans les Lau­ren­tides

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET SPECTACLES - Fran­çoise Le Guen

Du 19 fé­vrier au 8 avril 2012, Le Mu­sée d’art contem­po­rain des Lau­ren­tides vous in­vite à ve­nir faire es­cale et dé­am­bu­ler au mi­lieu des oeuvres d’une fi­gure ma­jeure de l’art ca­na­dien, si­gna­taire du ma­ni­feste Re­fus Glo­bal et ayant tou­jours eu un at­ta­che­ment par­ti­cu­lier pour la ré­gion, Mar­cel Bar­beau.

Fi­gure ma­jeure de l’art ca­na­dien, pionnier de l’abs­trac­tion ex­pres­sion­niste au sein du Groupe des Au­to­ma­tistes et si­gna­taire du ma­ni­feste Re­fus glo­bal en 1948, Mar­cel Bar­beau n’a ja­mais ces­sé d’ex­plo­rer l’uni­vers vi­suel. Peintre, des­si­na­teur et sculp­teur, il s’est oc­ca­sion­nel­le­ment in­té­res­sé au col­lage, à l’es­tampe, à la pho­to­gra­phie et à la per­for­mance. « La na­ture n’a ja­mais été pour moi un mo­dèle, mais un lieu de calme et de si­lence fa­vo­rable à la pour­suite de mon oeuvre et au res­sour­ce­ment. Loin de l’ef­fer­ves­cence de la ville, j’ai sou­vent trou­vé dans les Lau­ren­tides un nou­vel ap­pé­tit de créer, tant en pein­ture qu’en sculp­ture » dé­clare l’ar­tiste. En ef­fet, comme vous pour­rez le consta­ter, ses sé­jours dans la ré­gion re­pré­sentent des pé­riodes de créa­tion in­tenses et abon­dantes.

Dans les Lau­ren­tides

Son at­ta­che­ment pour la ré­gion des Lau­ren­tides re­monte à sa jeu­nesse et à son goût pro­non­cé pour les pentes en­nei­gées qu’il ve­nait dé­fier avec ses soeurs. Il y exer­ça sa pre­mière ex­pé­rience de professeur, à Sain­teA­dèle, à tra­vers la­quelle il ini­tia à l’abs­trac­tion de nom­breux ama­teurs. Un se­cond vo­let de l’ex­po­si­tion re­cons­ti­tue la pre­mière ex­po­si­tion im­por­tante que Bar­beau a pré­sen­tée dans les Lau­ren­tides au Centre d’art de l’es­té­rel en 1961 et où il pré­sen­tait pour la pre­mière fois sa suite Gestes de pe­tites encres de Chine et de gouaches de 1957, et qui n’ont ja­mais été réunies de­puis. En plus de sa par­ti­ci­pa­tion à dif­fé­rentes ex­po­si­tions, Mar­cel Bar­beau a dé­ve­lop­pé un rap­port pri­vi­lé­gié avec les grands es­paces des Lau­ren­tides qui lui ont ins­pi­ré de gi­gan­tesques sculp­tures ain­si de nom­breuses pein­tures. Au fil du temps, l’ar­tiste a in­ten­si­fié la danse avec les cou­leurs. Un troi­sième vo­let de l’ex­po­si­tion montre l’im­por­tance de col­lec­tion­neurs des Lau­ren­tides dans le sou­tien qu’ils ont ap­por­té à Mar­cel Bar­beau dès dé­but des an­nées cin­quante et au cours de sa car­rière. La vi­site de ces col­lec­tions per­met de suivre les nom­breux cha­pitres de l’iti­né­raire de l’ar­tiste de­puis sa pé­riode au­to­ma­tiste, qui coïn­cide avec son en­sei­gne­ment au Centre d’art de Sainte Adèle. Le ca­ta­logue rai­son­né de son oeuvre par Ninon Gau­thier (2004) et le site Web www.mar­cel­bar­beau.com, per­mettent plus par­ti­cu­liè­re­ment de mieux com­prendre son es­thé­tique ba­roque.

À l’oc­ca­sion de cette ex­po­si­tion Mar­cel Bar­beau : Es­ca­pades dans les Lau­ren­tides, et dans le dé­sir de sou­li­gner sa par­ti­cu­la­ri­té, Mar­cel Bar­beau a réa­li­sé à l’ate­lier CIB Im­pri­me­rie Bel­le­mare une es­tampe, ti­rée à 50 exem­plaires. Sui­vez-nous sur Fa­ce­book (http://www.fa­ce­book.com/jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­le­nord)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.