L’art pour créer des ponts

Dé­cou­vrir les Pre­mières Na­tions par la pho­to

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET SPECTACLES - Fran­çoise Le Guen

Le «Col­lec­tif pho­to – le Rap­pro­che­ment», qui re­groupe quatre pho­to­graphes qué­bé­cois d’ho­ri­zons va­riés, vise à mettre en va­leur des per­sonnes is­sues des Pre­mières Na­tions. Le Col­lec­tif pré­sente ac­tuel­le­ment une ex­po­si­tion au Mu­sée d’art contem­po­rain des Lau­ren­tides à Saint-jérôme.

Su­zanne Bour­don, pho­to­graphe, nous parle de ce pro­jet. Pri­vi­lé­giant mettre sa pho­to­gra­phie au ser­vice de causes so­ciales, elle évo­lue de­puis 30 ans au­près du mi­lieu com­mu­nau­taire. « Le but est de fa­vo­ri­ser le rap­pro­che­ment entre Au­toch­tones et non-au­toch­tones, d’amé­lio­rer les connais­sances mu­tuelles des uns et des autres, d’en­cou­ra­ger et de gé­né­rer la ren­contre des cultures à tra­vers les re­la­tions in­ter­per­son­nelles et de mettre en va­leur le ta­lent d’au­toch­tones mé­con­nus.»

Deux mondes pa­ral­lèles

Le Col­lec­tif pri­vi­lé­gie les ap­pa­reils pho­to­gra­phiques à l’an­cienne, avec des rou­leaux de film. « Il est im­por­tant pour nous de prendre notre temps; la no­tion du temps n’est pas la même lors­qu’on évo­lue dans le monde amé­rin­dien. Je mets l’em­phase sur les per­sonnes, la re­la­tion, le res­pect,» nous dé­voile Su­zanne Bour­don.

L’ex­po­si­tion est une in­vi­ta­tion à ré­flé­chir aux Pre­mière Na­tions, à les dé­cou­vrir. Elle pro­pose des pho­to­gra­phies qui montrent une grande di­ver­si­té de thèmes dé­mon­trant ain­si la va­rié­té d’en­jeux.

De­puis 20 ans en com­mu­ni­ca­tion dans les dos­siers au­toch­tones, la ren­contre de Su­zanne Bour­don avec Serge Bou­chard a été dé­ter­mi­nante. L’ex­po­si­tion de pho­tos se veut une in­vi­ta­tion à dé­cou­vrir un monde mé­con­nu, une in­vi­ta­tion à dé­faire les pré­ju­gés. Un avant-goût qui pour­ra ou­vrir de nou­veaux ho­ri­zons, éveiller le dé­sir d’en sa­voir un peu plus.

«Ici, dans les Lau­ren­tides j’in­vite les gens à al­ler au Pow-wow de Ka­ne­se­take, la der­nière fin de se­maine d’août. C’est ou­vert à tout le monde. Les gens dé­cou­vri­ront une tra­di­tion, les dis­cours pa­ci­fiques du chef; c’est une oc­ca­sion de bri­ser les pré­ju­gés. Les Pre­mières Na­tions, c’est un su­jet sen­sible. Il est im­por­tant de com­prendre pour­quoi c’est ain­si. De dé­cou­vrir la dou­ceur, l’hu­mi­li­té des Amé­rin­diens. Lorsque j’ai tra­vaillé avec eux, j’ai ob­ser­vé des gens pa­ci­fiques, avec de l’hu­mour, tra­vaillants, qui ne consom­maient pas. Le res­pect qu’ils ont en­vers les aî­nés nous fait po­ser la ques­tion “quel est, nous, notre rap­port aux aî­nés!»

C’est un long che­min!»

Ques­tion­née sur les im­pacts de l’ex­po­si­tion Su­zanne nous ré­vèle :

« Des vi­si­teurs sont ve­nus me confier qu’ils avaient un an­cêtre amé­rin­dien. Ils se confient, signe d’un in­té­rêt en par­ti­cu­lier, d’une re­cherche iden­ti­taire. »

« En don­nant la pa­role aux Pre­mières Na­tions, mon sou­hait le plus cher est que les in­di­vi­dus en­tament une dé­marche d’al­ler à leur ren­contre.» Ex­po­si­tion gra­tuite de pho­tos jus­qu’au 8 avril pro­chain dans l’es­pace-foyer foyer du Mu­sée d’art contem­po­rain des Lau­ren­tides, 101, place du Cu­ré-la­belle à Saint-jérôme. http://www.mu­see­lau­ren­tides.ca Do­cu­ments d’in­for­ma­tion sur les Pre­mières Na­tions dis­po­nibles à l’ex­po­si­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.