«On est re­lé­gué au rang de sous-trai­tant » - Mar­cel Gos­se­lin

In­quié­tude des OSC

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Un rap­port, ré­di­gé par le Conseil ca­na­dien pour la co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale (CCCI) et le Ré­seau de co­or­di­na­tion des conseils, avec la par­ti­ci­pa­tion de L’as­so­cia­tion qué­bé­coise des or­ga­nismes de co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale (AQOCI) dé­voile ce que cer­tains consi­dé­rent comme « les ef­fets po­ten­tiel­le­ment dé­vas­ta­teurs» du nou­veau mé­ca­nisme de fi­nan­ce­ment de l’agence ca­na­dienne de dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal (ACDI) pour les or­ga­ni­sa­tions de la so­cié­té ci­vile (OSC).

Ce rap­port pré­sente les ré­sul­tats d’une en­quête me­née en jan­vier 2012, com­plé­tée par 158 or­ga­ni­sa­tions ca­na­diennes im­pli­quées dans le dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal.

In­quié­tude

Ici, dans notre ré­gion, l’or­ga­nisme So­li­da­ri­té Lau­ren­tides Amé­rique La­tine (SLAM) est ac­tif de­puis les 15 der­nières an­nées dans la réa­li­sa­tion de plu­sieurs pro­jets im­pli­quant de nom­breuses pe­tites com­mu­nau­tés pay­sannes au Gua­te­ma­la. Le pré­sident de l’or­ga­nisme, Mar­cel Gos­se­lin, nous par­tage son in­quié­tude quant à la pé­ren­ni­té du SLAM, et de bien d’autres pe­tits or­ga­nismes de co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale.

Les im­pacts du nou­veau mé­ca­nisme de fi­nan­ce­ment

«Le nou­veau mé­ca­nisme de fi­nan­ce­ment de L’ACDI, mis en place par le gou­ver­ne­ment conser­va­teur, a des ef­fets dé­vas­ta­teurs, confirme le pré­sident de SLAM. Main­te­nant, L’ACDI lance des ap­pels d’offres, au-de­là de 80 %, et les OSC doivent faire com­pé­ti­tion entre elles. Les pre­miers tou­chés sont les pe­tits or­ga­nismes. »

« On ar­ri­vait avec des pro­jets di­rec­te­ment au Gua­te­ma­la. Nous sommes re­con­nus, on a re­çu des com­pli­ments. Et main­te­nant, même l’an­cien­ne­té et l’ex­per­tise de nos or­ga­nismes ne sont plus re­con­nues. On de­vient des sous- trai­tants ! On n’est plus consul­té, plus par­te­naire.»

De nou­veaux or­ga­nismes ont re­çu du fi­nan­ce­ment

Un an et de­mi plus tard, les OSC sont aus­si en com­pé­ti­tion avec des nou­veaux joueurs, comme les fon­da­tions, pour re­ce­voir les dol­lars de L’ACDI. «C’est la concep­tion même du dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal qui est com­pro­mise. Et il n’y a plus au­cun fi­nan­ce­ment pour les ac­ti­vi­tés d’édu­ca­tion. Et les ré­sul­tats des der­niers ap­pels d’offres ont conduit des di­zaines d’or­ga­ni­sa­tions de dé­ve­lop­pe­ment bien connues et hau­te­ment res­pec­tées à perdre leur fi­nan­ce­ment.»

«Ce qu’on constate, dans la der­nière an­née il y a eu des ap­pels d’offres, mais des re­tards et, en bout de ligne au Qué­bec, seule­ment deux or­ga­nismes ont ob­te­nu du fi­nan­ce­ment,» in­forme Mar­cel Gos­se­lin.

Au nom de l’ef­fi­ca­ci­té ?

«Au­pa­ra­vant les pro­jets étaient ini­tiés par des gens d’ex­pé­rience sur le ter­rain. Ils par­taient de la base. De­puis quelques mois, on a ap­pris que L’ACDI fi­nan­çait – avec l’ar­gent pu­blic- de grosses ONG en par­te­na­riat avec des com­pa­gnies mul­ti­na­tio­nales. C’est ré­cu­pé­rer l’hu­ma­ni­taire!» dé­nonce Mar­cel Gos­se­lin.

«Autres choses, L’ACDI lance un pro­jet de «Ré­si­lience cli­ma­tique en Afrique». Un Fonds de 20 mil­lions de dol­lars pour faire face aux ré­per­cus­sions des chan­ge­ments cli­ma­tiques en Afrique vient d’être lan­cé par le Ca­na­da. «Alors que la Ca­na­da vient de se re­ti­rer du pro­to­cole de Kyo­to,» s’in­ter­roge Mar­cel Gos­se­lin.

D’autres ave­nues?

Une cam­pagne, avec une ap­proche pa­ci­fique, est ac­tuel­le­ment en place avec des par­te­naires so­li­daires dans toutes les ré­gions du Qué­bec. Elle vise à dé­non­cer. Des dé­marches sont faites au­près des dé­pu­tés. «On est face à un mur, mais on n’a pas dit notre der­nier mot,» af­firme M. Gos­se­lin.

« Par exemple, une pro­po­si­tion d’agence qué­bé­coise a été mise en avant par Louise Beau­douin. « Nous ne se­rions plus in­fluen­cés par les dé­ci­sions d’ot­ta­wa. Nous pour­rions ra­pa­trier les 23 % du bud­get al­loué à L’ACDI au Qué­bec ! Il nous faut ré­af­fir­mer un vé­ri­table par­te­na­riat.»

Les dé­pu­tés Pierre Dionne La­belle (Ri­viè­re­du-nord) et Marc-an­dré Morin (Lau­ren­tides) ont of­fert à l’or­ga­nisme leur ap­pui de par­le­men­taires. Les dé­pu­tés néo-dé­mo­crates s’élè­ve­ront en Chambre afin d’exi­ger du gou­ver­ne­ment le ré­ta­blis­se­ment du par­te­na­riat avec les or­ga­nismes tel SLAM. « La po­li­tique des conser­va­teurs dis­qua­li­fie SLAM parce que l’or­ga­nisme ne dis­pose pas de res­sources pour com­pé­ti­tion­ner avec les grosses or­ga­ni­sa­tions, telle Vi­sion Mon­diale, » a dé­non­cé Pierre Dionne La­belle.

Dans les faits, les or­ga­ni­sa­tions ba­sées au Qué­bec n’ont ob­te­nu que 11,2 % des 143 mil­lions de dol­lars ac­cor­dés à la suite du der­nier ap­pel de pro­po­si­tion de L’ACDI, alors que la pro­vince re­pré­sente 23 % de la po­pu­la­tion ca­na­dienne, re­lève L’AQOCI.

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Mar­cel Gos­se­lin, pré­sident de SLAM.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.