Bal mas­qué à l’école des-stu­dios

Une soi­rée bé­né­fice

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Pre­mière édi­tion d’une soi­rée-bé­né­fice «Bal mas­qué» le 19 avril pro­chain, à l’école se­con­daire des- Stu­dios. Le sou­per- bé­né­fice per­met­tra d’ache­ter de l’équi­pe­ment pour l’école, du ma­té­riel d’édu­ca­tion phy­sique et in­for­ma­tique.

« Cette école pro­pose un pro­jet édu­ca­tif unique aux élèves pour les­quels la voie ré­gu­lière ne conve­nait pas. Chaque élève a ses be­soins par­ti­cu­liers aux­quels l’école ré­pond. Or­ga­ni­ser des évé­ne­ments à grand dé­ploie­ment est l’un des pro­jets éducatifs qui visent à mettre les jeunes en ac­tion. On uti­lise alors les évé­ne­ments, les stages. Les en­sei­gnants y éva­luent les élèves se­lon des cri­tères dé­fi­nis,» nous ex­plique Ni­cole Le­blanc, di­rec­trice ad­jointe de l’école. Les élèves se­ront par­ties pre­nantes de l’or­ga­ni­sa­tion de cette soi­rée.

Pro­jet édu­ca­tif in­no­va­teur

« L’en­sei­gne­ment du pro­gramme, fran­çais, ma­thé­ma­tique et an­glais se fait à l’in­té­rieur des dif­fé­rents pla­teaux d’ap­pren­tis­sage. Ils ont be­soin de bou­ger. Par exemple, on fait des ma­thé­ma­tiques en cui­sine. Le but est que nos élèves ac­quièrent des com­pé­tences pour in­té­grer le mar­ché du tra­vail,» sou­ligne Mme Le­blanc. «On main­tient les élèves en sco­la­ri­té. C’est notre plus grande réus­site On leur offre une belle fe­nêtre pour se faire va­loir et dé­ve­lop­per leur es­time de soi. »

L’école se­con­daire des- Stu­dios, mise sur pied il y quatre ans, re­lève de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle plus spé­ci­fi­que­ment du Centre d’études Pro­fes­sion­nelles (CEP) de St-jérôme. Le but des par­cours de for­ma­tion axée sur l’em­ploi est de pro­mou­voir les at­ti­tudes ain­si que les com­pé­tences pro­fes­sion­nelles des jeunes ap­pren­tis.

« Nous sommes fiers de nos élèves »

« Nous sommes fiers de nos élèves. Ici tout est de leur cru. Ce sont de pe­tits ex­perts. Il dé­ve­loppe la res­pon­sa­bi­li­té, la fier­té et le res­pect, » sou­ligne Ni­cole Le­blanc.

La clien­tèle FPT est com­po­sée de jeunes de 15 à 21 ans ayant de grandes dif­fi­cul­tés d’ap­pren­tis­sage. Pour ce qui de la clien­tèle FMS, ce sont des jeunes de 15 à 17 ans qui sont à com­plé­ter les ac­quis du pre­mier cycle du se­con­daire.

L’école offre dif­fé­rents pla­teaux d’ap­pren­tis­sage : ac­cueil et ser­vice à la clien­tèle, ate­lier et dé­cors, cui­sine et ser­vice aux tables, en­tre­tien mé­na­ger, ma­ga­sin et ré­cep­tion-ex­pé­di­tion. Sou­per gas­tro­no­mique et cock­tail d’ou­ver­ture à 17 h 30 le 19 avril pro­chain. Ré­ser­va­tion ou in­for­ma­tion au 450 431 21 14 poste 6906. L’ani­ma­tion mu­si­cale se­ra as­su­rée par l’har­mo­nie Fre­nette. Sui­vez-nous sur Fa­ce­book (http://www.fa­ce­book.com/jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­le­nord

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Ma­thew Bé­lan­ger-com­tois et Pierre-marc Cor­beil avec Jo­sé Pin­to, le chef cui­si­nier de chez Cour­te­manche.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.