Re­don­ner du bon­heur re­çu

Christine La­porte s’im­plique

Le Nord - - NOS JEUNES - Fran­çoise Le Guen

Fé­lix-an­toine Cha­rette, de Saint Jérôme, est un jeune gar­çon de 17 ans at­teint d’un dé­fi­cit im­mu­ni­taire sé­vère. Il va pou­voir réa­li­ser son voeu le plus cher, ren­con­trer son idole La­dai­lian Tom­lin­son, joueur des Jets de New York (foot­ball amé­ri­cain), grâce à la fon­da­tion Make-a-wish®/ Fais-un-voeumd Qué­bec.

«C’est le mé­de­cin de Sainte-jus­tine qui a fait la de­mande. Il y a deux mois nous avons ap­pris que son voeu était exau­cé. Il pour­ra al­ler ren­con­trer son idole avec des membres proches de sa fa­mille. »

Christine La­porte, sa mère, tou­chée par l’im­pact in­croyable qu’a eu toute cette dé­marche sur son fils, sou­haite pou­voir à son tour don­ner à d’autres en­fants la pos­si­bi­li­té de réa­li­ser leur voeu le plus cher. Elle a dé­ci­dé de mon­ter une équipe de vé­lo et de ré­col­ter des fonds pour le pro­chain 48 HEURES VÉ­LO de la fon­da­tion

«Il ne peut plus jouer au foot­ball»

À 16 ans, Fé­lix- An­toine ap­pre­nait qu’il était at­teint d’un dé­fi­cit im­mu­ni­taire sé­vère. Il de­vra s’in­jec­ter des an­ti­corps toute sa vie. « Fé­lixAn­toine doit s’in­jec­ter des an­ti­corps chaque se­maine à la mai­son. Avant, il de­vait se rendre à Sainte- Jus­tine. Mais sur­tout, il ne peut plus jouer au foot­ball et c’était un spor­tif in­tense!» Fé­lix An­toine fai­sait par­tie de l’équipe des Pa­triotes de Saint-sta­nis­las.

«Je tiens à mon­ter une équipe. C’est comme «Don­nez au sui­vant». Fé­lix-an­toine a fait un deuil du sport, le pire deuil pour un jeune. De ren­con­trer son idole, lui a don­né un es­poir que, quoi­qu’il ar­rive dans la vie, il y a tou­jours de beaux mo­ments. Et cette ren­contre avec son idole, ça va lui res­ter.» Fé­lix An­toine étu­die au Cé­gep de Saint-jérôme en sciences hu­maines.

« Je pars à zé­ro»

C’est la pre­mière fois que Christine monte une équipe, monte une cam­pagne de fi­nan­ce­ment, mais elle a des col­lègues, des amis très ef­fi­caces. « J’ai des col­lègues for­mi­dables. Juste à l’agence, on a ra­mas­sé 742 $». Christine tra­vaille à la Di­rec­tion de san­té pu­blique. Elle compte bien trou­ver le sixième cy­cliste qui leur manque et elle s’est fixé comme ob­jec­tifs de ra­mas­ser 5000 $. Le nom d’équipe de Christine La­porte est L’étoile. Elle en est la ca­pi­taine. «Mer­ci in­fi­ni­ment... de m’en­cou­ra­ger et de per­mettre ain­si à des en­fants de réa­li­ser leur plus grand rêve !,» conclut-elle.

Dons et in­for­ma­tions

Au www.fai­sun­voeu­qc.ca, re­cher­chez 48 heures vé­lo 2012, cli­quez sur ins­cri­vez-vous main­te­nant (en haut du car­ré blanc de 48 h vé­lo), cli­quez sur re­cherche de par­ti­ci­pants et d’équipes (à droite en bas du ther­mo­mètre pour comp­ta­bi­li­ser les dons), ins­crire le nom Christine La­porte ou le nom de l’équipe L’étoile et suivre les di­rec­tives pour ef­fec­tuer votre don.

La fon­da­tion Make- A- Wish ® / Fais- UnVoeumd Qué­bec exauce les voeux d’en­fants at­teints d’une ma­la­die qui me­nace leur vie, dans le but de leur don­ner de l’es­poir, du cou­rage et de la joie. La fon­da­tion est membre de la grande fa­mille Make-a-wish In­ter­na­tio­nal, l’or­ga­nisme à but non lu­cra­tif le plus im­por­tant au monde en ma­tière de réa­li­sa­tion de voeux d’en­fants. Présent dans 47 pays, Make-a-wish a réa­li­sé plus de 270 000 voeux de­puis sa créa­tion en 1980.

Pho­to gra­cieu­se­té

Christine La­porte et son fils Fé­lix-an­toine Cha­rette.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.