La rue Ma­ri­lou est inau­gu­rée

Le Nord - - SAINTE-SOPHIE - My­chel La­pointe

Di­manche der­nier le 6 mai avait lieu l’inau­gu­ra­tion of­fi­cielle de la rue Ma­ri­lou à Sainte-sophie à la de­mande des pa­rents de Ma­ri­lou Rol­land, Mme Guylaine Lau­zé et De­nis Rol­land.

«Cet évè­ne­ment a été fait à la mé­moire de la jeune So­phienne, Ma­ri­lou Rol­land dé­cé­dée en 2008 » ex­plique le maire de sainte-sophie, M.yvon Brière qui est l’ins­ti­ga­teur de l’ini­tia­tive.

D’ailleurs, di­ra M.brière, «pour réa­li­ser le pro­jet, il nous a fal­lu de­man­der l’au­to­ri­sa­tion au pro­mo­teur du dé­ve­lop­pe­ment M. Stéphane La­chaine qui a ac­cep­té im­mé­dia­te­ment de nom­mer une rue au nom de cette jeune fille. Ma­ri­lou fai­sait par­ti de l’équipe U-16F de soc­cer à Sainte-sophie, une grande spor­tive. Toute sa fa­mille s’est réunie pour ce mo­ment sym­bo­lique afin d’im­mor­ta­li­ser la mé­moire d’une jeune femme qui ai­mait la vie».

Un mer­veilleux mo­ment

La dé­marche qui s’est fi­na­le­ment concré­ti­sée di­manche ma­tin der­nier, de toute évi­dence, a ré­joui au plus haut point la fa­mille de la jeune Ma­ri­lou, comme en té­moigne un pe­tit mot adres­sé au maire Brière et dont la mère, Mme Guylaine Lau­zé, a fait par­ve­nir co­pie au Jour­nal Le Nord.

« M. Brière, cet homme sou­cieux du bien- être de ses ci­toyens dé­montre tou­jours un in­té­rêt mar­qué, de la com­pas­sion et de l’empathie face aux épreuves que vivent les gens… » sou­ligne, d’en­trée de jeu, Mme Lau­zé.

« Suite à une ter­rible épreuve, notre fa­mille a pu consta­ter en­core une fois que M.brière ne dé­montre au­cune in­dif­fé­rence à la souf­france des gens. Nous te­nons à vous dire, M. Brière, que vous faites par­ti des gens qui savent faire une dif­fé­rence. Mal­gré votre temps pré­cieux, vos nom­breuses oc­cu­pa­tions, vous avez trou­vé le temps né­ces­saire pour nous per­mettre de vivre un mer­veilleux mo­ment».

«Du bon­heur dans nos coeurs bri­sés… »

Et Mme Lau­zé de conclure :

«Vous êtes vrai­ment un homme bon, sen­sible, à l’écoute et sur­tout un homme de pa­role. Votre dé­voue­ment est tout à votre hon­neur. Lais­sez-nous vous dire, M.brière, qu’il existe peu de gens comme vous. Vous êtes un homme de coeur. Mer­ci in­fi­ni­ment, M.brière, d’avoir mis du bon­heur dans nos coeurs bri­sés». Sui­vez-nous sur Fa­ce­book (http://www.fa­ce­book.com/jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­le­nord)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.