Les élèves de l’aca­dé­mie La­fon­taine re­çoivent l’ap­pui du dé­pu­té

Pour l’ar­res­ta­tion de Jo­seph Ko­ny

Le Nord - - POLITIQUE FÉDÉRALE - Fran­çoise Le Guen

Le dé­pu­té Pierre Dionne-la­belle a don­né son ap­pui aux élèves de ni­veau se­con­daire ins­crits au Bac­ca­lau­réat In­ter­na­tio­nal de l’aca­dé­mie La­fon­taine, pour l’ar­res­ta­tion de Jo­seph Ko­ny.

Les élèves lui ont pré­sen­té un dos­sier étof­fé et re­mis une ban­nière fa­bri­quée à par­tir des lettres des­ti­nées à Ste­phen Har­per.

Des élèves en­ga­gés

Le dé­pu­té est du même avis que ces élèves pour qui « (…) le rôle dé­ter­mi­nant joué par le gou­ver­ne­ment ca­na­dien en col­la­bo­ra­tion avec d’autres gou­ver­ne­ments pour­rait ser­vir afin de faire ar­rê­ter Jo­seph Ko­ny, de le tra­duire en jus­tice et de ré­ta­blir la si­tua­tion dans cette ré­gion du monde ». Pour Pierre Dionne La­belle, le Ca­na­da fe­rait hon­neur à sa ré­pu­ta­tion et in­ter­vien­drait po­si­ti­ve­ment contre la guerre en Ou­gan­da et dans les pays voi­sins. – «Le Ca­na­da doit tout mettre en oeuvre pour que soit ar­rê­té le cri­mi­nel de guerre Jo­seph Ko­ny. Ce der­nier est re­cher­ché par la Cour pé­nale in­ter­na­tio­nale (CPI) pour l’en­lè­ve­ment d’en­fants en­rô­lés de force comme sol­dat ré­duits par­fois à l’état d’es­claves sexuels, ain­si que pour maints autres crimes contre l’hu­ma­ni­té.»

Pierre Dionne La­belle se dit très fier de l’en­ga­ge­ment ci­toyen des élèves pour cette cause. « Lorsque je ren­contre ces jeunes du com­té qui portent ces va­leurs hu­ma­nistes uni­ver­selles, ce­la me donne confiance en l’ave­nir », sou­tient le dé­pu­té. Com­men­tez cette nou­velle sur nos pages Fa­ce­book (fa­ce­book.com/jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­le­nord)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.