Pauline Ma­rois cour­tise Ar­gen­teuil

Le Nord - - ÉLECTION PARTIELLE ARGENTEUIL - Ri­chard Pas­cone

La chef du Par­ti qué­bé­cois, Pauline Ma­rois, a ren­con­tré les ci­toyens de Saint-Co­lom­ban en com­pa­gnie du can­di­dat d’Ar­gen­teuil, Ro­land Ri­cher, sa­me­di, lors de la Fête du prin­temps. Quelques heures plus tôt, les pé­quistes fai­saient cam­pagne lors de la Jour­née de la fa­mille et de l’environnement, à Mo­rinHeights.

« C’est une belle marque de confiance de la chef que de se joindre à moi au­jourd’hui. Nous avons un bon dé­fi, ici, dans Ar­gen­teuil. Les li­bé­raux sont en place de­puis 1966. Comme an­cien di­rec­teur d’école, je veux si­gna­ler au gou­ver­ne­ment Cha­rest que c’est la fin de la ré­créa­tion, » in­siste M. Ri­cher.

« C’est un mau­dit bon can­di­dat! Il est très im­pli­qué. Beau­coup de monde le connait dans son com­té, sur­tout à La­chute. On fait le tour des en­droits où les gens le connaissent moins, » a ré­pon­du Mme Ma­rois lorsque ques­tion­né à sa­voir ce qu’elle pen­sait de son can­di­dat.

« On peut faire de la po­li­tique pro­pre­ment » Ro­land Ri­cher

Le can­di­dat du Par­ti Qué­bé­cois dans Ar­gen­teuil, Ro­land Ri­cher, le dé­pu­té de Ma­rieVic­to­rin, Ber­nard Drain­ville, et le dé­pu­té de Ber­trand, Claude Cousineau, ont ren­con­tré les mé­dias, mer­cre­di. Les re­pré­sen­tants du Par­ti Qué­bé­cois ont pré­sen­té leurs so­lu­tions pour « com­battre la cor­rup­tion, la col­lu­sion et le cy­nisme ».

« Ça me dé­range beau­coup que les gens pensent que les po­li­ti­ciens sont cor­rom­pus. Ici, ça ne se pas­se­ra pas comme ça. Je veux chan­ger cette image. On peut faire de la po­li­tique pro­pre­ment et cor­rec­te­ment, » in­siste M. Ri­cher.

« Le bi­lan des li­bé­raux en est un de co­pi­nage, de fa­vo­ri­tisme et de mise à mal de notre dé­mo­cra­tie. Des juges nom­més parce qu’ils étaient li­bé­raux. Des col­lec­teurs de fonds qui ont usé de leur in­fluence pour ob­te­nir des passe-droits et des no­mi­na­tions par­ti­sanes. Des dé­pu­tés ont dû dé­mis­sion­ner ou ont été ex­clus du cau­cus li­bé­ral parce qu’il y avait clai­re­ment des conflits d’in­té­rêts. On a vu un mi­nistre uti­li­ser la carte de cré­dit d’une com­pa­gnie et des gens de la ma­fia as­sis­ter à un sou­per de fi­nan­ce­ment du Par­ti li­bé­ral. Ce sont des mil­liards que les Qué­bé­cois perdent chaque an­née à cause de la cor­rup­tion et de la col­lu­sion. Il faut ré­pa­rer les pots cas­sés par le gou­ver­ne­ment Cha­rest et re­don- ner confiance aux Qué­bé­cois dans leurs ins­ti­tu­tions », d’ajou­ter le can­di­dat pé­quiste. Com­men­tez cette nou­velle sur nos pages Fa­ce­book (fa­ce­book.com/Jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­Le­Nord)

(Pho­to: Ri­chard Pas­cone)

Pauline Ma­rois et Ro­land Ri­cher ont pro­fi­té de la Fête du prin­temps à Saint-Co­lom­ban et de la Jour­née de la fa­mille et de l’environnement, à Mo­rinHeights pour ren­con­trer les ci­toyens d’Ar­gen­teuil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.