Vé­gé­taux et ma­té­riaux

Le Nord - - PASSION MAISON -

Dans les faits, cha­cun de nous sou­haite que ce soit le plus beau, tout en sou­hai­tant ne pas trop dé­gar­nir son por­te­feuille. In­té­grer vé­gé­taux et ma­té­riaux Dans de tels cas, une so­lu­tion se pré­sente à nous: uti­li­ser ce qu’on a dé­jà sur place pour une bonne par­tie du dé­cor.

En clair, ça si­gni­fi e faire preuve d’in­gé­nio­si­té pour in­té­grer les vé­gé­taux et les ma­té­riaux.

Si la chose n’est pas évi­dente à vos yeux, lais­sez-nous vous gui­der un peu.

Le bois est un ma­té­riau très uti­li­sé dans l’amé­na­ge­ment pay­sa­ger, car il s’har­mo­nise plus fa­ci­le­ment à la na­ture. Son ap­pa­rence cha­leu­reuse et ses cou­leurs de terre le pré­dis­posent à cette uti­li­sa­tion qui prend forme de pa­villons, per­go­las, treillis, ton­nelles, etc.

Il est fa­cile d’y as­so­cier des plantes grim­pantes, des vé­gé­taux au sol et même des fleurs sus­pen­dues.

En­suite, la pierre et ses dé­ri­vés, comme la pierre concas­sée ou les dalles taillées, re­pré­sentent des com­po­santes très pra­tiques pour l’amé­na­ge­ment. C’est bien connu que les pierres de toutes tailles s’in­sèrent par­fai­te­ment dans une plate-bande.

Quant aux blocs de rem­blais, ils sont pour leur part bien sou­vent em­pi­lés en un mu­ret de ré­ten­tion conti­gu aux vé­gé­taux. D’un autre cô­té, il est aus­si pos­sible de les mettre en va­leur en les in­té­grant aux vé­gé­taux pour un amal­game de formes et un ap­port de cou­leurs re­flè­tant un en­vi­ron­ne­ment plus na­tu­rel.

Et pour mettre en­core plus en va­leur ce bel amé­na­ge­ment et le pro­té­ger des in­trus, une clo­tûre or­ne­men­tale vien­dra ajou­ter une touche per­son­na­li­sée.

En outre, une vi­site dans votre centre de jar­din pré­fé­ré vous en ap­pren­dra cer­tai­ne­ment sur l’évo­lu­tion qu’a connu le monde de ces struc­tures à l’as­pect inerte.

Ain­si, pour s’adap­ter à la tendance des amé­na­ge­ments plus na­tu­rels, les four­nis­seurs de ma­té­riaux offrent de plus en plus de pro­duits se rap­pro­chant de la na­ture, par leurs formes et leurs cou­leurs.

Ain­si, les teintes de ces ma­té­riaux s’ins­pirent des cou­leurs de terre, où les rouges, les bruns, les beiges, les gris, les ocres, les rouilles offrent un vaste choix et des pos­si­bi­li­tés mul­tiples d’agen­ce­ment. C’est d’au­tant plus vrai quand un même pro­duit com­porte plu­sieurs tons nuan­cés com­bi­nant deux ou trois cou­leurs. Il suf­fi­ra de les as­so­cier avec les vé­gé­taux ap­pro­priés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.