De grandes am­bi­tions pour Ele­na Re­vel

Le Nord - - SPORTS ET LOISIRS - Ri­chard Pas­cone

Ele­na Re­vel s’est dé­cou­vert une nou­velle pas­sion : la boxe. Il y a un peu plus d’un an, elle s’ins­cri­vait au CRAB de SaintJé­rôme pour se dé­fou­ler et s’en­traî­ner. Quelques mois plus tard, elle raf­fole de la boxe et rêve même un jour de par­ti­ci­per aux olym­piques!

La So­phienne de 20 ans a deux combats of­fi­ciels à son ac­tif, en plus de deux combats dé­fis (hors concours) et elle montre tou­jours une fiche im­ma­cu­lée dans la ca­té­go­rie des 142 livres. Sa plus écla­tante vic­toire s’est confir­mée par arrêt de l’ar­bitre au pre­mier round de son deuxième com­bat en car­rière, un ex­ploit de taille en boxe ama­teur. « Après ma pre­mière droite, on voyait que ça ne lui ten­tait plus. L’ar­bitre a ar­rê­té le com­bat. Je n’ai pas eu le sen­ti­ment d’avoir tout don­né, je ne com­pre­nais pas trop ce qui se pas­sait, mes coachs m’ont dit que c’était fi­ni. J’ai ga­gné le pre­mier com­bat par dé­ci­sion, j’ai do­mi­né et j’étais vrai­ment plus fière de moi, » confie Ele­na.

Gants do­rés, cham­pion­nat et olym­piques !

« Ti­ger », comme la sur­nomme ses en­traî­neurs, ne manque pas d’am­bi­tions. « D’abord, j’ai­me­rais ga­gner les com­pé­ti­tions gants d’ar­gent, de bronze et do­rés. En­suite, il y a le Cham­pion­nat

Mi­chel Brière po­si­tif, mais réa­liste

ca­na­dien. Ul­ti­me­ment, j’ai­me­rais vrai­ment par­ti­ci­per aux Jeux olym­piques. Je ne veux pas re­gar­der trop loin pour ne pas me dé­cou­ra­ger, mais c’est vrai­ment mon ob­jec­tif pre­mier, je vais le faire! » as­sure-t-elle. « Mo­ti­vée comme je suis, je ne vois pas ce qui pour­ra m’ar­rê­ter ! »

Avec seule­ment quatre combats der­rière elle, il ne fait au­cun doute qu’Ele­na a des ob­jec­tifs éle­vés, mais elle est plei­ne­ment consciente de ce qu’elle doit amé­lio­rer pour les at­teindre. « Je sais que je frappe fort, c’est ma plus grande force. Par contre, je dois amé­lio­rer mon men­tal, ma concen­tra­tion et ma res­pi­ra­tion. Je dois être plus consciente de ce que je fais et je dois gar­der le contrôle quand j’en re­çois une bonne ! Je m’en­traîne quatre fois par se­maine mi­ni­mum. J’ai tendance à abu­ser, mes en­traî­neurs me disent de prendre une pose, mais j’ai une dé­pen­dance. » Ques­tion­né à sa­voir ce qu’il voyait en la jeune boxeuse de Sain­teSo­phie, le pro­prié­taire du CRAB, Mi­chel Brière, reste les deux pieds sur terre. « Elle a un su­per bon po­ten­tiel, mais il ne faut pas trop lui dire. Ce n’est pas en­core une cham­pionne, il ne faut pas la mettre sur un pied d’es­tale, ce se­rait une er­reur et ça risque de lui faire mal. Il faut y al­ler tran­quille­ment, mais elle est très agres­sive, elle est forte phy­si­que­ment et elle a une bonne dé­fen­sive. Elle a en­core beau­coup de choses à amé­lio­rer, mais c’est nor­mal, elle com­mence. Moi, je lui parle de tra­vail, sans lui faire de faux es­poirs, » in­siste l’en­traî­neur. Com­men­tez les dé­buts d’Ele­na Re­vel sur nos pages Fa­ce­book (fa­ce­book.com/Jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­Le­Nord)

(Pho­to: Ri­chard Pas­cone)

Comme son sur­nom l’in­dique, Ele­na « Ti­ger » Re­vel a l’oeil du tigre dans le ring.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.