Le ca­mion­nage, une in­dus­trie de taille!

Le Nord - - SEMAINE NATIONALE DU CAMIONNAGE -

Le trans­port rou­tier des mar­chan­dises est un le­vier éco­no­mique im­por­tant et stra­té­gique pour le Qué­bec. Il contri­bue au main­tien de la com­pé­ti­ti­vi­té de l’en­semble des en­tre­prises et à la qua­li­té de vie des ci­toyens.

L’in­dus­trie du ca­mion­nage y joue un rôle vi­tal en rai­son de l’im­pact éco­no­mique et so­cial de ses ac­ti­vi­tés ain­si que de ses avan­tages concur­ren­tiels par rap­port aux autres moyens de trans­port. Celle- ci re­pré­sente 3,4 mil­liards de dol­lars au pro­duit in­té­rieur brut (PIB) de l’éco­no­mie qué­bé­coise, ce qui n’est pas peu dire. De plus, le nombre de vé­hi­cules lourds en cir­cu­la­tion pour l’an­née 2010 était de 122 600. Sans ou­blier que pour la même an­née, on comp­tait 38 613 em­plois dans le trans­port par ca­mion et 7864 em­plois pour les ac­ti­vi­tés de sou­tien au trans­port rou­tier.

L’in­dus­trie du ca­mion­nage se di­vise en deux par­ties : les trans­por­teurs pour le compte d’au­trui qui, his­to­ri­que­ment, as­surent le trans­port de mar­chan­dises pour d’autres, et les trans­por­teurs pri­vés, qui trans­portent des mar­chan­dises pour la compagnie mère ou l’une de ses fi­liales. En ma­tière de chiffre d’af­faires, le ca­mion­nage pri­vé re­pré­sente la moi­tié de l’in­dus­trie.

Avec des re­tom­bées de cet ordre, il n’est pas éton­nant que le mi­nis­tère des Trans­ports du Qué­bec ait an­non­cé que plus de 3,9 mil­liards de dol­lars se­ront in­ves­tis dans le réseau rou­tier, pour la pé­riode 2011- 2012, afin de sou­te­nir cette in­dus­trie. Plus de 2000 ki­lo­mètres de chaus­sées et 875 struc­tures se­ront ré­no­vés, au grand bon­heur des ca­mion­neurs. Cette pro­gram­ma­tion s’ins­crit dans la pour­suite du plan de re­dres­se­ment du réseau rou­tier et du plan qué­bé­cois des in­fra­struc­tures.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.