Non à l’in­ti­mi­da­tion et Sé­cu­ri­té In­ter­net

Club Op­ti­miste Saint-hip­po­lyte

Le Nord - - SAINT-SAUVEUR -

Le Club Op­ti­miste Saint-Hip­po­lyte, grâce à une grande par­ti­ci­pa­tion de la Caisse Po­pu­laire SaintJé­rôme, a pré­sen­té à plus de 300 jeunes de l’École des Hau­teurs, le spec­tacle tout en chan­sons, des Pro­duc­tions, Spec­tacle Pré­ven­tion Jeu­nesse, le ven­dre­di 7 sep­tembre der­nier. Un spec­tacle qui a pour but d’en­rayer les ten­ta­tives de cer­tains jeunes à en in­ti­mi­der d’autres, par des mo­que­ries, des raille­ries, du re­jet, de l’iso­le­ment et même par­fois des me­naces et beau­coup d’autres mé­thodes qui ne font que di­mi­nuer l’es­time de cha­cun.

Quelques membres op­ti­mistes en pré­sence de la pré­si­dente, Lin­da Rous­seau, la re­pré­sen­tante de la Caisse Po­pu­laire St-Jé­rôme, Ma­dame Lyn­da Ros­si­gnol, res­pon­sable des com­mu­ni­ca­tions et vie as­so­cia­tive, plu­sieurs pro­fes­seurs ain­si que la di­rec­trice de l’École des Hau­teurs, Ma­dame Mi­chelle Prince as­sis­taient à cette re­pré­sen­ta­tion.

« Il faut que ça s’ar­rête »

« Il faut que ça s’ar­rête » est le slo­gan que le Club Op­ti­miste pré­co­nise. Il en­cou­rage les jeunes qui sont vic­times de ces abus, s’ils s’en sentent ca­pables, de les af­fron­ter, de leur po­ser la ques­tion « pour­quoi? ». La plu­part du temps, ils n’en ont pas de rai­son va­lable et s’ils « le lea­der ou le groupe » ne cessent leurs har­cè­le­ments, tout sim­ple­ment de les dé­non­cer. «L’in­ti­mi­da­tion a tou­jours exis­té. C’est un fléau dans cer­taines écoles, chez les jeunes. À dé­faut, pour le mo­ment, d’en connaître les ori­gines in­di­vi­duelles puisque chaque cas est dif­fé­rent, mais avec un même but; ra­bais­ser les autres, ce spec­tacle di­rige les jeunes vers une so­lu­tion d’aide, c’est-à-dire, d’en avi­ser, d’en par­ler avec les per­sonnes res­sources; les pa­rents, les pro­fes­seurs, les gar­diens, etc., et s’il le faut al­lant même à un cer­tain point d’en avi­ser le ser­vice de po­lice lo­cal, » écrit le Club Op­ti­miste Saint-Hip­po­lyte

Sé­cu­ri­té In­ter­net

Le spec­tacle sen­si­bi­li­sait, dans un deuxième temps, les en­fants aux dan­gers d’in­ter­net, soit de cla­var­der avec des in­con­nus ou de consul­ter de mau­vais sites. Les deux ar­tistes-ani­ma­teurs, très in­ter­ac­tifs avec les jeunes, leurs ont des ques­tions per­ti­nentes puis écou­té leurs ré­ponses et en les com­men­tant. Se­lon Gilles Rous­seau, membre op­ti­miste SaintHip­po­lyte, «La meilleure ré­ponse don­née par un jeune pour clore une conver­sa­tion mal­veillante avec un in­con­nu qui te de­mande ton nu­mé­ro de té­lé­phone; c’est de ré­pondre 911. »

Pho­to gra­cieu­se­té

De gauche à droite : Mme Mi­chelle Prince, di­rec­trice de l`École des Hau­teurs, Gas­ton La­rocque, Jo­ce­lyne Mo­rin, Lte Gou­ver­neure 2011-2012, Lu­cile Trem­blay, Ly­sanne Pro­vost, les 2 ar­tistes, Mme Lyn­da Ros­si­gnol ,re­pré­sen­tante de la Caisse, Lin­da Rous­seau, Pré­si­dente du Club Op­ti­miste Saint-Hip­po­lyte et Gilles Rous­seau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.