« Ils frappent comme des monstres » - Jean-luc Jim­my Dé­sor­meaux

Coa­ti­cook prend l’avance 3-2

Le Nord - - BASEBALL - Ri­chard Pas­cone

Le Big Bill a pro­fi­té des trois par­ties consé­cu­tives dis­pu­tées le week-end der­nier à Coa­ti­cook pour prendre l’avance 3-2 dans sa sé­rie face au Royal Le­Page Plus. La troupe de Saint-Jé­rôme n’a pu faire mieux qu’une vic­toire en sol étran­ger, 5-0, lors du match nu­mé­ro 5.

Le Royal Le­Page Plus s’est d’abord in­cli­né 9-8 dans le troi­sième duel et 12-4 dans le qua­trième. «Nous sommes en mode survie, ad­met Jean-Luc Jim­my Dé­sor­meaux. C’est sûr qu’on est dé­çu. Ce n’est pas fa­cile. On a très mal joué en dé­fen­sive et ils frappent comme des monstres de­puis le dé­but de la sé­rie. Même Martin John­son s’est fait frap­per fort di­manche ma­tin. Dou­glas To­ro, Vincent Guay, Jean-Sé­bas­tien Gau­thier et Da­niel La­chance ont une sé­rie in­croyable. C’est une équipe qui frappe et qui n’ar­rête ja­mais. Ils sont sur­pre­nants, tu ne peux pas dire que tu prends congé contre eux du dé­but à la fin.»

Seul Shawn Smith a réus­si à avoir le meilleur sur les co­gneurs du Big Bill. Il a lan­cé une par­tie com­plète de sept manches en li­mi­tant ses ad­ver­saires à trois coups sûrs. Il a aus­si re­ti­ré quatre frap­peurs au bâ­ton dans le match nu­mé­ro 5. « Il a connu une per­for­mance in­croyable. On s’est dit qu’on met­trait un lan­ceur qui lance moins fort, mais qui a de l’ef­fet et ça fonc­tion­né. Il sort un peu de nulle part parce qu’il n’a pas lan­cé beau­coup cette sai­son, mais à chaque fois, il a bien fait. »

À l’at­taque, Martin John­son a pro­duit deux points sur deux coups sûrs. Jo­na­than Lus­sier, Oli­vier Va­li­quette et Shawn Smith ont pous­sé les autres cou­reurs à la plaque.

Martin Jonh­son se­ra de re­tour sur la butte sa­me­di, à Saint-Jé­rôme, dans le pre­mier match d’un programme double. La pre­mière par­tie se­ra dis­pu­tée à 15 h et si le Royal Le­page réus­sit à for­cer la te­nue d’une ul­time ren­contre, celle-ci se­ra pré­sen­tée à 19 h. « Martin John­son est un gars de ca­rac­tère, je sais qu’il va re­bon­dir, as­sure Dé­sor­meaux. Ça prend du monde pour nous en­cou­ra­ger!»

(Pho­to: Archives My­chel La­pointe)

Le Royal Le­Page Plus éprouve beau­coup de dif­fi­cul­tés à freiner les puis­sants co­gneurs du Big Bill de Coa­ti­cook.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.