Pierre Dionne La­belle dé­fen­dra les ser­vices pu­blics

Le Nord - - POLITIQUE FÉDÉRALE - Fran­çoise Le Guen

À l’oc­ca­sion de la ren­trée par­le­men­taire à Ot­ta­wa, le dé­pu­té Pierre Dionne La­belle (Ri­vière-du-Nord) an­nonce qu’il s’at­tel­le­ra à dé­fendre les ser­vices pu­blics aux­quels tiennent ses conci­toyens.

«Nous al­lons conti­nuer à dé­fendre les ser­vices pu­blics comme l’as­su­rance-em­ploi, le sys­tème de san­té et la sé­cu­ri­té de la vieillesse. Les conser­va­teurs pré­tendent que les ser­vices pu­blics coûtent trop cher, alors qu’ils donnent des mil­liards de dol­lars en ca­deau à l’in­dus­trie pé­tro­lière, en sub­ven­tions et en baisses d’im­pôt. C’est ir­res­pon­sable.»

Cet au­tomne, l’équipe du NPD va aus­si conti­nuer de for­cer les conser­va­teurs à rendre des comptes au su­jet des scan­dales et des man­que­ments fla­grants à l’éthique qui en­tachent leur gou­ver­ne­ment. «Le pre­mier mi­nistre n’a qu’une seule prio­ri­té: dé­fendre ses bons amis hauts pla­cés, plu­tôt que les in­té­rêts de ceux qui tra­vaillent fort pour joindre les deux bouts, ain­si que les re­trai­tés et les fa­milles, dé­plore Pierre Dionne La­belle. Il faut rap­pe­ler le gou­ver­ne­ment à l’ordre, et c’est ce que je fe­rai cet au­tomne».

Re­gistre des armes à feu

Le dé­pu­té dé­plore éga­le­ment l’en­tê­te­ment coû­teux du gou­ver­ne­ment conser­va­teur à vou­loir dé­truire tout prix les don­nées du re­gistre des armes à feu, mal­gré la vo­lon­té du gou­ver­ne­ment du Qué­bec de créer son propre re­gistre à par­tir de ces don­nées. «Ste­phen Har­per veut em­pê­cher coûte que coûte que les don­nées du re­gistre des armes à feu soient ré­cu­pé­rées par le Qué­bec. Les Qué­bé­coises et Qué­bé­cois ont dé­jà payé pour la col­lecte des don­nées, par leurs im­pôts dé­nonce le dé­pu­té fédéral Pierre Dionne La­belle. Se­lon le dé­pu­té de Ri­vière-du-Nord, le gou­ver­ne­ment de Ste­phen Har­per est to­ta­le­ment déconnecté du Qué­bec. Plus, il a failli à son de­voir d’as­su­rer la sé­cu­ri­té pu­blique. « Les ex­perts nous don­naient rai­son, la po­lice nous don­nait rai­son et c’est main­te­nant au tour de la Cour su­pé­rieure de le faire. À un mo­ment don­né, Ste­phen Har­per de­vra ré­pondre aux de­mandes du Qué­bec. Estce ce­la que le fé­dé­ra­lisme co­opé­ra­tif ? Je pense que non, en tout cas, ce n’est pas le fé­dé­ra­lisme dans le­quel le Qué­bec se sent res­pec­té », sou­tient Pierre Dionne La­belle. Sui­vez-nous sur Fa­ce­book (fa­ce­book.com/ Jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­Le­Nord)

Pho­to gra­cieu­se­té

Le dé­pu­té Pierre Dionne La­belle (Ri­vière-du-Nord)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.