De Saint-jé­rôme à Saint-pierre-et-mi­que­lon

Pour l’ar­tiste Mar­tine-ca­role Ga­gnon

Le Nord - - HOMMAGE AUX ANCIENS COMBATTANTS - Fran­çoise Le Guen

Un nou­veau mo­nu­ment ren­dant hom­mage aux sol­dats qui ont don­né leur vie du­rant la Pre­mière et la Se­conde Guerre mon­diale, un bronze gran­deur na­ture d’un sol­dat et d’un en­fant, a été ins­tal­lé au ci­me­tière à Saint-Pierre-et-Mi­que­lon pour le 11 no­vembre 2012

L’ar­tiste sculp­teure, Mar­tine-Ca­role Ga­gnon, de Sainte-Mar­gue­rite-du-Lac-Mas­son, en est la créa­trice. Elle fut éga­le­ment la créa­trice du bronze de Claude Hen­ri Gri­gnon, ins­tal­lé en 2009, à l’en­trée du Mu­sée d’Art contem­po­rain de la mai­son de la culture de Saint-Jé­rôme (sé­lec­tion par concours).

Sym­bo­lique de la vie, la mort, la pa­trie

En 2011, son concept fut sé­lec­tion­né et choi­si (par concours éga­le­ment) pour la réa­li­sa­tion d’un bronze gran­deur na­ture re­pré­sen­tant un sol­dat, un en­fant et un dra­peau, ren­dant hom­mage aux sol­dats morts au com­bat pen­dant les deux guerres mon­diales. Il a pris place au ci­me­tière de Saint-Pierre-et-Mi­que­lon. Son oeuvre a été sé­lec­tion­née après qu’elle ait ré­pon­du à un ap­pel de can­di­da­ture avec la Fon­de­rie d’art d’In­ver­ness. «Une ré­flexion pro­fonde s’im­po­sait sur la sym­bo­lique de l’hom­mage à la vie, la mort et la pa­trie. Ma sen­si­bi­li­té m’in­di­quait l’image sui­vante : un en­fant re­met­tant un dra­peau à un sol­dat. De la même ma­nière que l’on voit un en­fant qui offre un bou­quet de fleurs à une per­son­na­li­té im­por­tante! L’en­fant re­pré­sente le pas­sé le pré­sent et l’avenir. Le sol­dat re­pré­sente tous les sol­dats qui ont com­bat­tu pour la pa­trie et ceux qui y ont lais­sé leur vie. Il re­pré­sente le cou­rage, la loyau­té, la per­sé­vé­rance. Il re­çoit avec fier­té le dra­peau re­mis par l’en­fant. Le dra­peau re­pré­sente l’ap­par­te­nance, la pa­trie, le pays, la rai­son. La hampe du dra­peau re­pré­sente le lien entre le pas­sé le pré­sent et l’iden­ti­té,» ex­plique l’ar­tiste sculp­teure. Un bronze pour «cap­ter l’ex­pres­sion du sou­ve­nir, pour ne pas ou­blier.»

Pho­to gra­cieu­se­té

Sculp­ture de Mar­tine-Ca­role Ga­gnon ren­dant hom­mage aux sol­dats qui ont don­né leur vie du­rant la Pre­mière et la Se­conde Guerre mon­diale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.