Diane Tell, 100% «made in Qué­bec»

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET SPECTACLES - Fran­çoise Le Guen

Diane Tell re­vient avec son tout nou­vel opus, «Ri­deaux Ou­verts» qu’elle of­fri­ra à son pu­blic dans l’in­ti­mi­té de la salle An­to­ny-Les­sard le 16 no­vembre pro­chain, à 20 h.

De son cô­té, Maxim Martin se pro­dui­ra à la salle André-Pré­vost le 16 no­vembre éga­le­ment, à 20h.

«Si j’étais un homme»

Qui mieux que Diane Tell peut chan­ter l’amour, elle qui a créé le stan­dard «Si j’étais un homme» et ins­pi­ré tant d’au­teurs-com­po­si­teurs-in­ter­prètes dont le rap­peur Ano­da­jay qui connaît cette an­née un grand suc­cès avec «Ja­mais su», chan­son construite sur le re­frain de «Sou­vent, Long­temps, Énor­mé­ment».

Diane Tell fait la ren­contre de l’au­teur­com­po­si­teur-in­ter­prète Serge For­tin aux cé­lé­bra­tions du 75ème an­ni­ver­saire de Val-d’Or en août 2010. En­semble, ils vont écrire, com­po­ser et réa­li­ser en moins d’un an Ri­deaux Ou­verts, le pre­mier al­bum 100% made in Qué­bec de Diane de­puis qu’elle vit en Eu­rope. À l’ini­tia­tive de Serge For­tin, d’autres col­la­bo­ra­teurs se­ront in­vi­tés à par­ti­ci­per au pro­jet. Par­mi eux, Be­noît Sar­ra­sin com­po­si­teur de deux mu­siques, Alain Des­su­reault au­teur de deux textes, Da­ny Bé­dar et LG Bre­ton, les prin­ci­paux et très in­ven­tifs mu­si­ciens ar­ran­geurs de l’al­bum.

«Ri­deaux Ou­verts», c’est onze chan­sons qui ra­content une seule his­toire d’amour, mais dans tous ses états. État de grâce, état se­cond, état de guerre, état de paix, en drôle d’état…

Maxim Martin - Tout va bien !

Après une en­trée fra­cas­sante dans le monde de l’hu­mour qué­bé­cois il y a près de 15 ans, Maxim Martin re­vient en force sur scène avec son troi­sième one-man-show, Tout va bien ! Un spec­tacle qui se veut un voyage dans le temps, un ques­tion­ne­ment in­dis­pen­sable pour nous éclai­rer sur une ques­tion es­sen­tielle : notre ci­vi­li­sa­tion s’en va-t-elle dans le mur ?

Ga­gnant de l’Oli­vier 2012 pour les meilleurs textes, Maxim Martin de­vient l’ins­tant de ce spec­tacle ob­ser­va­teur de notre his­toire, il s’in­ter­ro­ge­ra sur nos choix de vie avec son iro­nie ca­rac­té­ris­tique en re­mon­tant jus­qu’au jour où nous avons dé­ci­dé de mar­cher sur nos deux pattes pour la pre­mière fois… Conteur ex­cep­tion­nel, c’est par un dis­cours hi­la­rant que Maxim Martin nous fe­ra part de son ana­lyse de la bête que nous sommes, l’hu­main.

Double vie

La co­mé­die « Double vie » des «Pro­duc­tions Juste pour rire» se­ra pré­sen­tée le 17 no­vembre pro­chain à 20 h à la salle André-Pré­vost dans le cadre de sa sé­rie Théâtre.

« Double vie » c’est une mise en scène éner­gique si­gnée Nor­mand Choui­nard et un tour­billon de qui­pro­quos bur­lesques; la co­mé­die est digne des meilleurs vau­de­villes. Elle met en vedette une bro­chette de co­mé­diens, André Ro­bi­taille, Ber­nard For­tin, Mar­tine Francke, Ma­rie- France Lam­bert, Ro­ger La Rue, Sé­bas­tien Re­né et Au­drey Ran­court-Les­sard.

« Double vie » ra­conte l’his­toire de Martin Ga­gnon, un chauf­feur de taxi ma­rié de­puis 18 ans à deux femmes. Sans ja­mais éveiller de soup­çons, Martin mène mé­tho­di­que­ment sa double vie jus­qu’au jour où ses deux ados se ren­contrent sur In­ter­net et dé­couvrent leurs mul­tiples points en com­mun... En Scène au www.ens­cene.ca pour tout connaître de la pro­gram­ma­tion 2012-2013. Pour toutes in­for­ma­tions, : 450.432.0660. Sui­vez-nous sur Fa­ce­book (fa­ce­book.com/ Jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­Le­Nord)

Pho­tos gra­cieu­se­té

Maxim Martin

Diane Tell

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.