Mi­chel Des Chênes dé­mis­sionne

Le Nord - - SAINT-JÉRÔME - My­chel La­pointe

Mi­chel Des Chênes n’est plus conseiller du dis­trict 8 à Saint-Jé­rôme de­puis hier ma­tin (mar­di) alors qu’il a re­mis sa dé­mis­sion.

C’ est pour des rai­sons pro­fes­sion­nelles que M.Des Chênes a quit­té son poste.

« Dans la pre­mière an­née de mon man­dat (dé­bu­té en no­vembre 2009), j’ai quit­té mon poste à la bou­che­rie (la Bou­che­rie Des Chênes sur le bou­le­vard La Sa­lette dans le sec­teur Bel­le­feuille, dont il est pro­prié­taire de­puis 22 ans) pour ap­prendre la po­li­tique. Puis, je pré­voyais vendre ma bou­che­rie à un de mes em­ployés qui s’est fi­na­le­ment dé­sis­té il y a un mois et de­mi. J’ai donc dé­ci­dé de m’im­pli­quer de nou­veau à temps plein dans la bou­che­rie. J’ai consi­dé­ré que je ne pou­vais pas faire ce­la et conti­nuer à oc­cu­per mon poste de conseiller de la même fa­çon que je le fai­sais jusque-là… » de dire M.Des Chênes, au cours d’une conver­sa­tion té­lé­pho­nique avec le Jour­nal Le Nord hier ma­tin (mar­di), pour ex­pli­quer sa dé­ci­sion.

En rai­son du dé­lai trop court qui nous sé­pare de l’élec­tion gé­né­rale du 3 no­vembre 2013, le poste de M.Des Chênes va de­meu­rer va­cant jusque-là.

Dé­ci­sion « éton­nante »

Dans un com­men­taire envoyé à nos bu­reaux, le chef de Vi­sion Saint-Jé­rôme, Sté­phane Maher, qua­li­fie la dé­ci­sion de M. Des Chênes d’« éton­nante ».

« La dé­mis­sion de Mi­chel Des Chênes me laisse per­plexe. S’agit-il d’un coup de tête ou d’une dé­ci­sion lon­gue­ment ré­flé­chie? Pour­quoi ne pas avoir an­non­cé cette dé­ci­sion avant le 3 no­vembre et ain­si évi­ter que des payeurs de taxes ne se re­trouvent sans conseiller pen­dant une an­née? » note M.Maher.

Un com­men­taire qui ne fait pas sur­sau­ter outre me­sure le prin­ci­pal in­té­res­sé.

« Les gens de Vi­sion Saint-Jé­rôme peuvent dire ce qu’ils veulent. Per­son­nel­le­ment, je consi­dère avoir fait les choses de la bonne fa­çon. J’au­rais pu res­ter en poste et conti­nuer à tou­cher ma ré­mu­né­ra­tion de conseiller, tout en étant moins dis­po­nible, mais ce n’est pas mon genre… » de confier M.Des Chênes au Jour­nal Le Nord.

Ter­mi­ner les dos­siers

En outre, Sté­phane Maher dit que « les ci­toyens du dis­trict 8 de Bel­le­feuille ne se­ront pas lais­sés à eux­mêmes à la suite de l’éton­nante dé­mis­sion du conseiller Mi­chel Des­Chênes».

« D’abord, en cas de be­soins, les ré­si­dants de ce sec­teur peuvent com­mu­ni­quer sur la ligne de notre par­ti pour pré­sen­ter leur si­tua­tion. Ils peuvent nous re­joindre au 450-275-1512 ou par cour­riel au in­fo@ vi­sionstj.com … Par la suite, les conseillers de notre par­ti, Alain Lan­glois et Be­noit De­lage, s’en­gagent à prendre le re­lais et faire les re­pré­sen­ta­tions né­ces­saires afin de dé­fendre les droits des ci­toyens du dis­trict 8, lais­sés à eux-mêmes ».

Sans vrai­ment vou­loir ré­agir aux pro­pos de M.Maher, Mi­chel Des Chênes as­sure que « j’ai vo­lon­tai­re­ment re­tar­dé ma dé­ci­sion de fa­çon à m’as­su­rer d’avoir la pos­si­bi­li­té de ter­mi­ner les dos­siers qui sont en cours. Il y a des gens qui m’ont confir­mé qu’ils se­raient là pour m’ai­der. Les ci­toyens qui ont des be­soins peuvent ve­nir me voir. Je vais m’oc­cu­per d’eux… »

Pho­to Jour­nal Le Nord

Mi­chel Des Chênes

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.