Gilles Ro­bert ne se­rait pas can­di­dat

Pro­chaine élec­tion pro­vin­ciale

Le Nord - - POLITIQUE PROVINCIALE - My­chel La­pointe

Gilles Ro­bert au­rait fait une croix sur la po­li­tique pro­vin­ciale. Il n’au­rait pas l’in­ten­tion de se pré­sen­ter pour le Par­ti qué­bé­cois, dans le com­té de Saint-Jé­rôme, lors du pro­chain scru­tin. Qui plus est, il ne mi­li­te­rait plus ac­ti­ve­ment pour le PQ.

L’an­cien dé­pu­té de Pré­vost (com­té dis­pa­ru à la fa­veur de ce­lui de Saint-Jé­rôme) a an­non­cé sa dé­ci­sion par voie de com­mu­ni­qué di­manche der­nier, quelques jours après avoir ren­con­tré l’exé­cu­tif du PQ Saint-Jé­rôme.

«Je ne se­rai donc pas can­di­dat lors d’une pro­chaine élec­tion qué­bé­coise et je ne mi­li­te­rai plus ac­ti­ve­ment au sein du Par­ti qué­bé­cois … Cette dé­ci­sion fait suite à une ré­flexion amor­cée après ma dé­faite ( contre le ca­quiste Jacques Du­ches­neau, le 4 sep­tembre der­nier) lors de la ré­cente élec­tion. J’avais dé­jà hé­si­té à sol­li­ci­ter un deuxième man­dat l’hiver der­nier alors que des ru­meurs d’élec­tion pla­naient dans l’air. Ma ré­flexion de l’époque m’avait fi­na­le­ment in­ci­té à me pré­sen­ter à nou­veau mais des proches étaient dé­jà in­for­més que ce se­rait fort pro­ba­ble­ment un der­nier man­dat » fait sa­voir Gilles Ro­bert.

Un élu de ter­rain

Di­sant consi­dé­rer qu’«on ne peut pas dire que le dé­bat sur la sou­ve­rai­ne­té anime ac­tuel­le­ment le coeur des ci­toyens», M.Ro­bert consi­dère avoir li­vré la mar­chan­dise, même s’il reste en­core à faire, à ses yeux.

«J’ai été fier du man­dat que les élec­teurs m’ont confié en dé­cembre 2008. J’ai été un dé­pu­té de com­té, un élu de ter­rain. En

sep­tembre der­nier, j’ai per­du face à un ad­ver­saire très mé­dia­ti­sé. Nous avons fait une chaude lutte et je veux re­mer­cier tous les bé­né­voles et tous les gens qui m’ont fait confiance … J’en­tends conti­nuer mon im­pli­ca­tion à SaintJé­rôme, une ville qui a des be­soins énormes en ma­tière d’in­fra­struc­tures spor­tives, cultu­relles et scolaires sans ou­blier évi­dem­ment le sous fi­nan­ce­ment en san­té et au ni­veau des or­ga­nismes com­mu­nau­taires».

Ce qui, il faut le croire, laisse une porte ou­verte à un re­tour en po­li­tique mu­ni­ci­pale avec une élec­tion gé­né­rale dans moins d’un an (3 no­vembre 2013) à Saint-Jé­rôme.

On ver­ra bien, en temps et lieu…

Pho­to

Gilles Ro­bert au­rait fait une croix sur la po­li­tique pro­vin­ciale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.