Sainte-sophie pré­sente son plan d’ur­ba­nisme

Le Par­ti Ave­nir Sainte-sophie s’in­quiète

Le Nord - - SAINTE-SOPHIE - Fran­çoise Le Guen

De­puis 3 ans, le conseil mu­ni­ci­pal de Sainte-Sophie re­porte le dé­pôt de son plan d’ur­ba­nisme. Il a fi­na­le­ment dé­ci­dé de le pré­sen­ter aux ci­toyens le mer­cre­di 9 jan­vier, à 18 h 30.

« Nous fai­sons une pré­sen­ta­tion à la po­pu­la­tion. D’autres dé­marches res­te­ront à faire avant l’adop­tion, nous dit Yvon Brière, le maire de Sainte-Sophie, en as­su­rant que, lors de la soi­rée avec pré­sen­ta­tion sur écran, les ur­ba­nistes et lui-même se­ront dis­po­nibles pour ré­pondre aux ques­tions. «Nous au­rons un kiosque de dis­po­nible à la fin de la séance.»

En plus des deux ur­ba­nistes de la mu­ni­ci­pa­li­té, des ur­ba­nistes de la firme Pla­nia se­ront sur place.

On rap­pelle qu’en confor­mi­té avec la Loi sur l’amé­na­ge­ment et l’ur­ba­nisme, les mu­ni­ci­pa­li­tés doivent pré­sen­ter et faire ap­prou­ver au Conseil mu­ni­ci­pal un plan d’ur­ba­nisme pré­voyant pour les pro­chaines an­nées les règles qui dé­ter­mi­ne­ront l’or­ga­ni­sa­tion d’en­semble qu’elle compte don­ner au ter­ri­toire. Orien­ta­tion 10 Yvon Brière s’in­quiète des orien­ta­tions gou­ver­ne­men­tales en ma­tière de ges­tion de l’ur­ba­ni­sa­tion, par­ti­cu­liè­re­ment re­la­ti­ve­ment à l’ap­pli­ca­tion de l’orien­ta­tion nu­mé­ro 10 dans le dé­ve­lop­pe­ment ré­gio­nal et l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire. «Le mi­nis­tère veut contrer le dé­ve­lop­pe­ment ur­bain. Il nous de­mande de rem­plir d’abord nos ter­rains va­cants. On ne peut pas construire de nou­velles rues, af­firme le maire. On es­saye de contes­ter, ajoute-t-il. J’ai fait une de­mande de vé­ri­fi­ca­tion, de ré­vi­sion, de l’orien­ta­tion 10. J’ai aus­si par­lé avec Ni­co­las Mar­ceau (dé­pu­té de Rous­seau). J’at­tends la ré­ponse du mi­nis­tère. Il y a des res­tric­tions, on veut avoir la pos­si­bi­li­té de conti­nuer à dé­ve­lop­per des nou­veaux pro­jets. Et ça concerne toute notre MRC, plus pré­ci­sé­ment Sainte-Sophie et Saint-Hip­po­lyte,» met de l’avant M. Brière.

Autres in­quié­tudes

Pa­trick Lan­glois, le chef du Par­ti Ave­nir Sain­teSo­phie s’in­quiète de la pro­cé­dure em­ployée par le maire Brière et se pose des ques­tions concer­nant le dé­ve­lop­pe­ment de la mu­ni­ci­pa­li­té.

Par­mi les ques­tions : Sainte-Sophie de­vien­dra-telle une ban­lieue comme tant d’autres? Quelle place fe­ra-t-on aux es­paces verts ? Quelle in­fluence les pro­mo­teurs ont-ils sur le vi­sage de Sainte-Sophie? Sou­hai­tons-nous at­ti­rer les com­merces à grande sur­face? À quel prix?

«Il est dé­so­lant de voir le pro­ces­sus de dis­si­mu­la­tion que le maire em­ploie au­près de la po­pu­la­tion. Sa­chant que la loi oblige de dé­po­ser les do­cu­ments 15 jours avant la séance de consul­ta­tion, le maire Brière a dé­ci­dé de dé­po­ser le do­cu­ment en pé­riode des fêtes pour s’as­su­rer que les ci­toyens ne puissent le consul­ter li­bre­ment et po­ser des ques­tions avant la Séance», sou­tient Pa­trick Lan­glois avant d’ajou­ter : « Nous en sommes en­core à l’étude du plan, mais de prime abord le conseil s’oriente vers des dé­ve­lop­pe­ments plus den­si­fiés et des com­merces à grande sur­face.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.