Du ré­pit pour les pa­rents d’en­fants gra­ve­ment ma­lades

Le Nord - - SANTÉ - Mathieu Ste-ma­rie

Les pa­rents d’en­fants at­teints de ma­la­die grave dans les Lau­ren­tides souf­fle­ront un peu. Dé­sor­mais, ces pa­rents pour­ront bé­né­fi­cier d’un ser­vice gra­tuit de ré­pit à do­mi­cile grâce à une en­tente conclue entre l’or­ga­nisme Pallia-Vie et le Phare En­fants et Fa­milles.

À no­ter que la Fon­da­tion Edouard et ses Étoiles est par­te­naire dans ce pro­jet qui est aus­si mis en place au Saguenay, Qué­bec et Montréal.

Trois heures de ré­pit par se­maine se­ront of­ferts par des bé­né­voles for­més. « C’est im­por­tant pour les pa­rents de prendre du temps pour eux. De plus, les en­fants ont be­soin de s’amu­ser avec d’autres per­sonnes», a sou­li­gné Ja­net For­syth, or­ga­ni­sa­trice com­mu­nau­taire au Phare, lors d’une confé­rence de presse chez Pallia-Vie, le 17 jan­vier.

« Les pa­rents peuvent pro­fi­ter de ce mo­ment pour dor­mir, lire, cui­si­ner, s’oc­cu­per des autres en­fants ou re­ce­voir des amis, en toute confiance », af­firme Lyse Lussier, di­rec­trice gé­né­rale du Phare En­fants et Fa­milles. De leur cô­té, les bé­né­voles pour­ront jouer, chan­ter, bri­co­ler, ri­go­ler et don­ner de l’af­fec­tion aux en­fants ma­lades.

Un beau dé­fi pour Pallia-Vie

Pour

Pallia- Vie, or­ga­nisme

si­tué

à Saint-Jé­rôme qui fê­te­ra ses 30 ans d’exis­tence en mars pro­chain, le pro­jet Le Phare est un beau dé­fi et une bo­ni­fi­ca­tion des ser­vices of­ferts à la com­mu­nau­té de la ré­gion, es­time Ca­role Campeau, co­or­don­na­trice de Pallia-Vie. «Nous sommes heu­reux d’élar­gir nos ser­vices et ain­si ai­der ces fa­milles qui ont de grands be­soins », af­firme M.Campeau.

Celle-ci sou­ligne que ces ser­vices au­ront une par­ti­cu­la­ri­té. « Notre équipe de bé­né­voles se­ra ju­me­lée avec nos in­fir­mières qui sui­vront ces fa­milles et pour­ront of­frir le sou­tien et l’écoute aux pa­rents de ces en­fants », ajoute-t-elle.

Ac­tuel­le­ment, trois bé­né­voles ont re­çu une for­ma­tion par In­ter­net. Le pro­jet Le Phare es­père en at­ti­rer entre « 4 et 10 » pour cou­vrir le large ter­ri­toire des Lau­ren­tides.

Qui peut uti­li­ser ces ser­vices ?

« Peu de pa­rents savent qu’ils peuvent re­cou­rir à ses ser­vices », se dé­sole Lyse Lussier. Celle-ci en sait quelque chose puisque de­puis plus de 20 ans elle ac­com­pagne les en­fants vers la mort.

Pour être ad­mis­sible au ser­vice de ré­pit à do­mi­cile, l’en­fant doit être sui­vi par une équipe de soins pal­lia­tifs dans un éta­blis­se­ment de san­té ou ré­pondre aux cri­tères des soins pal­lia­tifs se­lon la clas­si­fi­ca­tion pré­sen­tée dans les Normes en ma­tière de soins pal­lia­tifs pé­dia­triques (bit.ly/XUfe7x).

De plus, l’en­fant doit être âgé de 0 à 18 ans et être ins­crit au régime d’as­su­rance-ma­la­die du Qué­bec.

Pour ob­te­nir plus de ren­sei­gne­ments sur le pro­ces­sus d’ad­mis­sion, on peut com­mu­ni­quer avec l’in­fir­mière de liai­son en com­po­sant le 514 787-8801.

Mathieu Ste-ma­rie

Lyse Lussier, di­rec­trice gé­né­rale du Phare En­fants et Fa­milles, Ja­net For­syth, or­ga­ni­sa­trice com­mu­nau­taire au Phare, Ca­role Campeau, co­or­don­na­trice de Pallia-Vie, Gaé­tan La­pointe et Joé Har­vey, de la Fon­da­tion Edouard et ses étoiles, Ca­role Pe­ter­son, co­or­don­na­trice des bé­né­voles et De­nis Ro­che­leau, membre du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de Pallia-Vie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.