Hu­bert Meilleur veut té­moi­gner à la Com­mis­sion Charbonneau

Le Nord - - ACTUALITÉS - Clau­dine Main­ville

Mis en cause par le té­moi­gnage du PDG de Gé­nius, Mi­chel La­londe, le maire de Mi­ra­bel, Hu­bert Meilleur, a im­mé­dia­te­ment ré­agi par com­mu­ni­qué en niant les al­lé­ga­tions, tout en af­fir­mant qu’il se rend dis­po­nible pour té­moi­gner de­vant la Com­mis­sion Charbonneau.

L’in­gé­nieur Mi­chel La­londe, PDG de Gé­nius Conseil, au­rait in­di­qué en fin d’après­mi­di que l’or­ga­ni­sa­teur élec­to­ral du maire de Mi­ra­bel, Lorne Ber­nard, se­lon les ex­traits re­le­vés les mé­dias na­tio­naux, au­rait de­man­dé en 2001 une somme de 3 000 $ à 5 000 $, en 2005 de 5 000 $ à 7 000 $, et en 2009 le maire Hu­bert Meilleur au­rait lui- même ob­te­nu 10 000 $.

Le maire Hu­bert Meilleur a in­di­qué dans son com­mu­ni­qué, «qu’il a dé­jà four­ni toute l’in­for­ma­tion à la Com­mis­sion en rap­port à ce qui a été men­tion­né par monsieur La­londe sur le fi­nan­ce­ment de son par­ti po­li­tique». Il se dit prêt à al­ler té­moi­gner et af­firme dès main­te­nant: «il n’y a au­cun élé­ment ou stra­ta­gème dans l’oc­troi de tous les contrats où des en­tre­pre­neurs ou des in­gé­nieurs ou autres pro­fes­sion­nels au­raient bé­né­fi­cié d’avan­tages…».

Le maire de Mi­ra­bel Hu­bert Meilleur ré­fute que «le fi­nan­ce­ment de par­ti po­li­tique en re­tour de contrats existe à Mi­ra­bel…», en af­fir­mant « à Mi­ra­bel il n’y a pas de cor­rup­tion». Tou­te­fois, il a ar­dem­ment sou­hai­té «que la Com­mis­sion puisse faire toute la lu­mière sur le pos­sible sys­tème de col­lu­sion entres les firmes de gé­nie-conseil dont Mi­ra­bel au­rait pu faire les frais».

(Pho­to: Ar­chives)

Hu­bert Meilleur, maire de Mi­ra­bel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.