Femmes en po­li­tique : « C’est trop peu » dit Léa Cousineau

Le Nord - - FEMMES EN POLITIQUE - Fran­çoise Le Guen

Le Ré­seau des femmes des Lau­ren­tides (RFL) lan­çait jeu­di der­nier, en com­pa­gnie de Ma­dame Léa Cousineau, le «Par­cours de la can­di­date», un guide des­ti­né aux femmes dé­si­reuses de se lan­cer dans l’aven­ture de la cam­pagne élec­to­rale mu­ni­ci­pale à l’au­tomne 2013. Des­ti­né aux femmes dé­si­rant bri­guer un poste de conseillère ou de mai­resse, cet ou­til a été con­çu pour les ac­com­pa­gner dans leur che­mi­ne­ment vers l’élec­tion.

Les cin­quante femmes pré­sentes dont 14 fu­tures can­di­dates, des mai­resses, des conseillères et quelques hommes ve­nus ap­puyer la cause, ont ac­cueilli avec un en­thou­siasme ma­ni­feste le té­moi­gnage ins­pi­rant et très gé­né­reux de Mme Cousineau.

Léa Cousineau

Léa Cousineau, femme po­li­tique et fé­mi­niste en­ga­gée, re­con­nue pour son lea­der­ship, sa dé­ter­mi­na­tion et son ba­gage, a rap­pe­lé l’im­por­tance de conseils mu­ni­ci­paux pa­ri­taires ain­si que l’im­por­tance de sti­mu­ler les mises en can­di­da­tures fé­mi­nines.

Pre­mière femme élue à la pré­si­dence d’un par­ti po­li­tique mu­ni­ci­pal au Qué­bec puis membre du Conseil de Sta­tut de la femme et en­suite sous mi­nistre as­so­ciée à la condi­tion fé­mi­nine, Léa Cousineau est au­jourd’hui pré­si­dente du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’Ins­ti­tut de co­opé­ra­tion pour l’édu­ca­tion des adultes (ICÉA).

En­cou­ra­ger les can­di­da­tures fé­mi­nines

Les femmes consti­tuent 50 % de la po­pu­la­tion, mais re­pré­sentent 30 % des élues aux conseils mu­ni­ci­paux dont 16% seule­ment à la mai­rie. « C’est trop peu » dit Léa Cousineau, pre­mière femme élue à la pré­si­dence d’un par­ti po­li­tique mu­ni­ci­pal au Qué­bec.

« Il est connu que plu­sieurs femmes pos­sèdent une vi­sion no­va­trice des af­faires municipales et qu’elles ont plei­ne­ment les com­pé­tences pour gou­ver­ner. Le monde mu­ni­ci­pal ne peut se pas­ser de la contri­bu­tion des femmes : c’est une ques­tion d’ef­fi­ca­ci­té, d’équi­té, d’éga­li­té et de dé­mo­cra­tie. »

Sur tout le ter­ri­toire des Lau­ren­tides, les femmes élues ne sont ef­fec­ti­ve­ment que 31,7 % à sié­ger aux conseils mu­ni­ci­paux alors qu’elles re­pré­sentent un peu plus de la moi­tié de la po­pu­la­tion. Rap­pe­lons qu’en 2011, seule­ment 18,4 % des mu­ni­ci­pa­li­tés des Lau­ren­tides avaient élu une femme au poste de maire.

« Je me lance en 2013 »

Par ailleurs, le Ré­seau des femmes des Lau­ren­tides (RFL) se joint au Ré­seau des Tables ré­gio­nales de groupes de femmes du Qué­bec qui lance cette se­maine la cam­pagne « Je me lance en 2013 » en pré­sen­tant une cap­sule Web in­ti­tu­lée « Soyons can­di­dates! » et le do­cu­ment le « Par­cours de la can­di­date ». Une cam­pagne an­crée dans toutes les ré­gions du Qué­bec, qui in­vite les femmes à se pré­sen­ter en grand nombre aux pro­chaines élec­tions municipales.

Le par­cours de la can­di­date est un guide qui pré­sente les étapes à fran­chir afin de dé­po­ser sa can­di­da­ture aux élec­tions municipales. Le guide est dis­po­nible au­près du RFL. On pour­ra éga­le­ment le té­lé­char­ger à par­tir du site Web du Ré­seau des Tables.

À no­ter, le RFL offre de nom­breux ou­tils, des ac­ti­vi­tés de ré­seau­tage et plu­sieurs ate­liers de for­ma­tion à toutes celles qui sou­haitent s’en­ga­ger dans l’aven­ture d’une cam­pagne élec­to­rale.

Cet évé­ne­ment du Ré­seau des femmes des Lau­ren­tides, s’est dé­rou­lé dans le cadre de Ci­toyennes, faites vos marques! un pro­jet co­fi­nan­cé par Condi­tion fé­mi­nine Ca­na­da et le Se­cré­ta­riat à la condi­tion fé­mi­nine. Sui­vez-nous sur Fa­ce­book (fa­ce­book.com/ Jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­Le­Nord)

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Ja­nie Du­charme, agente de pro­jet du Ré­seau des femmes des Lau­ren­tides, Léa Cousineau et Vi­cky Lan­glais, co­or­don­na­trice du Ré­seau des femmes des Lau­ren­tides.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.