Gilles Ro­bert de re­tour à l’aca­dé­mie La­fon­taine

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

L’ex- dé­pu­té pé­quiste de Pré­vost ( SaintJé­rôme) Gilles Ro­bert est de re­tour, de­puis le lun­di 11 fé­vrier, à l’Aca­dé­mie La­fon­taine. «C’est ma pre­mière se­maine, j’en­seigne à mi-temps, en géo­gra­phie, aux étu­diants de 1re et deuxième se­con­daire, pour ter­mi­ner l’an­née, » nous confiait-il la se­maine der­nière.

Gilles Ro­bert nous pré­cise qu’à la fin du prin­temps il au­ra une dé­ci­sion à prendre « au ni­veau du tra­vail et du temps!»

Po­li­tique mu­ni­ci­pale?

« Ce qui est cer­tain est que l’an­née pro­chaine je vais re­ve­nir en­sei­gner, af­firme M. Ro­bert. Là, je fi­nis l’an­née, de re­tour d’un congé sans solde. J’ai quit­té en no­vembre 2008 pour la cam­pagne élec­to­rale, la boucle est bou­clée. Je suis par­ti en cours d’an­née, je re­viens en cours d’an­née. Et ça va bien, j’ai pas­sé une très belle se­maine, j’ai eu un bel ac­cueil!» Chose cer­taine, Gilles Ro­bert ne sol­li­ci­te­ra pas de nou­veau man­dat de dé­pu­té. « La po­li­tique pro­vin­ciale, c’est fi­ni. C’était une belle ex­pé­rience, mais j’ai su­bi une dé­faite dif­fi­cile. Ce n’est pas fa­cile de perdre, mais ça va main­te­nant. Je marche la tête haute. J’ai re­çu de bons com­men­taires.» Et la po­li­tique mu­ni­ci­pale? « Je n’ai pas pris de dé­ci­sion fi­nale en ce qui concerne la po­li­tique mu­ni­ci­pale. Une chose est sûre, je ne fe­rai plus de po­li­tique à temps plein. En tant qu’en­sei­gnant je re­prends l’équilibre. J’aime tra­vailler avec les jeunes, la re­lève, ça ap­porte une grande fraî­cheur.»

«Ma prio­ri­té est de réus­sir mon re­tour à l’Aca­dé­mie»

Il ajoute : «Les élec­tions sont au mois de no­vembre. J’ai le temps d’y pen­ser et ma prio­ri­té est de réus­sir mon re­tour à l’Aca­dé­mie, je mets l’em­phase là-des­sus. Je suis à l’Aca­dé­mie de­puis 1993. 15 ans comme en­sei­gnant ( pro­fes­seur d’his­toire du 2e cycle), presque 4 ans comme dé­pu­té, et main­te­nant je re­prends la tâche de l’en­sei­gnante qui m’a rem­pla­cée. Ce sont des cycles de 18 jours, un ho­raire très éta­lé. Ça me donne du temps. Je pour­rais re­ve­nir à temps plein à la ren­trée. Je vais dé­ci­der au prin­temps.» Sui­vez-nous sur Fa­ce­book (fa­ce­book.com/Jour­nal­le­nord) et Twit­ter (@Jour­nal­Le­Nord)

Pho­to ar­chives

Gilles Ro­bert

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.