13 can­di­da­tures pour le Prix d’ex­cel­lence en fran­çais Gas­ton-miron

Le Nord - - LANGUE FRANÇAISE - Fran­çoise Le Guen

Treize can­di­da­tures pour le Prix d’ex­cel­lence en fran­çais Gas­ton-Miron ont été dé­po­sées, ana­ly­sées et re­te­nues par un co­mi­té mixte for­mé de re­pré­sen­tants des deux or­ga­nismes pro­mo­teurs, la So­cié­té na­tio­nale des Qué­bé­coises et des Qué­bé­cois, ré­gion des Lau­ren­tides ( SNQL) et le Mou­ve­ment Qué­bec fran­çais des Lau­ren­tides (MQFL).

Le Prix d’ex­cel­lence en fran­çais Gas­tonMi­ron est dé­cer­né an­nuel­le­ment à des per­sonnes, des en­tre­prises ou des or­ga­nismes qui se dis­tinguent par leur contri­bu­tion à la pro­mo­tion de la langue fran­çaise sur le ter­ri­toire des Lau­ren­tides.

Et comme le sou­li­gnait lors de l’an­nonce Mau­rice Du­mas, pré­sident du MQFL on peut au­jourd’hui par­ler de «dé­fense de la langue fran­çaise, « une langue en dan­ger dans son ex­pres­sion la plus fes­tive, la plus cultu­relle : la chan­son.»

L’abou­tis­se­ment d’une col­la­bo­ra­tion

Le Prix d’ex­cel­lence en fran­çais Gas­ton-Miron est l’abou­tis­se­ment d’une col­la­bo­ra­tion entre la So­cié­té na­tio­nale des Qué­bé­coises et des Qué­bé­cois, ré­gion des Lau­ren­tides (SNQL) et le Mou­ve­ment Qué­bec fran­çais des Lau­ren­tides (MQFL) qui sou­hai­taient sou­li­gner, de fa­çon concrète, les ef­forts pour l’épa­nouis­se­ment du fran­çais et leur vo­lon­té de tra­vailler à va­lo­ri­ser la qua­li­té de la langue fran­çaise dans les Lau­ren­tides.

Ma­dame Em­ma­nuelle Miron, fille du poète, a ac­cep­té que ce prix porte le nom du cé­lèbre fils des Lau­ren­tides, le poète na­tio­nal Gas­ton Miron.

Gas­ton Miron est dé­cé­dé le 14 dé­cembre 1996. L’État Qué­bé­cois lui a of­fert des fu­né­railles na­tio­nales. Il re­pose à Sainte-Aga­thedes-Monts, son ul­time de­meure, tout près du lac des Sables.

Deuxième édi­tion

Pour sa deuxième édi­tion, les or­ga­ni­sa­teurs ont pro­cé­dé par ap­pel de can­di­da­ture lan­cé en no­vembre der­nier.

Les treize fi­na­listes pour le Prix d’ex­cel­lence en fran­çais Gas­ton-Miron, édi­tion 2013 sont : L’As­so­cia­tion des au­teurs des Lau­ren­tides. Au­teurs col­lec­tifs (Ugo Mon­ti­cone, Mo­nique Pa­ri­seau, Lyne Rouillé et Pau­line Vincent) pour Flâ­ne­ries lau­ren­tiennes; La Chambre de com­merce et d’in­dus­trie Thé­rèse-de-Blain­ville; Flèche, Le ma­ga­zine des Lau­ren­tides; ma­dame Hé­lène Trem­blay; monsieur Jé­rôme La­fond; Le Trouble-Tête; Les Grands prix de la Culture 2012 – « Des gens, des mots, des lettres »; Les Jar­dins du Pré­cam­brien; ma­dame Mo­nique Pa­ri­seau; ma­dame Na­tha­lie De­raspe; La Mu­ni­ci­pa­li­té de Saint-Jo­seph-du-Lac et Le Stu­dio de la Re­lève

On se rap­pelle qu’en 2012 le pre­mier « Prix d’ex­cel­lence en fran­çais Gas­ton-Miron » était dé­cer­né au Jour­nal Le Nord pour le concours les Grands Prix Lit­té­raires Le Nord

An­gèle Cour­ville, porte-pa­role

Cette an­née An­gèle Cour­ville se­ra l’ar­tiste invitée et porte- pa­role de l’évé­ne­ment. « J’ac­cepte cette in­vi­ta­tion avec fier­té et en­thou­siasme. D’abord parce que la langue fran­çaise me touche et m’ins­pire. Mais aus­si parce que j’ha­bite les Lau­ren­tides, ou plu­tôt les Lau­ren­tides m’ha­bitent! » a dé­cla­ré celle qui, après avoir mar­ché toutes les rue de Sain­teT­hé­rèse, où elle ré­side, mar­chait, en 2008, sur plus de 300 km à par­tir de Mont-Lau­rier, les villes des Lau­ren­tides, s’im­pré­gnant de la culture de la ré­gion dans le but de créer une nou­velle col­lec­tion de chan­sons.

Pho­to Fran­çoise Le Guen

An­gèle Cour­ville, ar­tiste invitée et porte-pa­role de l’évé­ne­ment et Ré­jean Ar­se­nault, pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion, SNQL.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.