Des élèves de Notre-dame donnent au sui­vant

264,75 $ pour L’amie du Quar­tier

Le Nord - - LA UNE - Fran­çoise Le Guen

Dé­but fé­vrier, le pro­gramme de col­la­tions san­té gra­tuites de l’école Notre-Dame était en dan­ger. L’or­ga­nisme qui s’en oc­cu­pait n’avait plus d’ar­gent. Un dé­clen­cheur pour les élèves de l’Op­tion-Pro­jets 6e an­née de l’école qui ont dé­ci­dé de re­mettre les pro­fits de leur soi­rée théâ­trale du 19 fé­vrier pour que les col­la­tions conti­nuent.

C’est chose faite. Lun­di18 mars ils re­met­taient 264, 75 $ à l’or­ga­nisme L’Amie du quar­tier.

Don­nez au sui­vant

«Quand je vois l’impact de cet or­ga­nisme sur mes élèves, c’est im­por­tant qu’on les sou­tienne,» a men­tion­né Pa­trick Pi­ché , le di­rec­teur de l’école.

Le pro­jet des col­la­tions, des fruits re­ven­dus 10 sous (mon­tant sym­bo­lique) à l’école aux élèves qui n’ont pas de col­la­tions, avait dé­bu­té l’an­née pas­sée et ne pou­vait pas conti­nuer faute d’ar­gent.

Il ajoute : «Ils se sont mo­bi­li­sés pour ce pro­jet, mais aus­si pour un pa­quet d’autres choses. Ces élèves- là sortent, ils vont un peu par­tout, dans les ré­si­dences de per­sonnes âgées; ils sèment du bon­heur de par les col­la­tions, par leur pré­sence et ce sont nos ci­toyens de de­main, qu’on forme à l’école! Monsieur Bour­sier est leur père spi­ri­tuel et les a ame­nés à se dé­pas­ser ».

Tan­dis que le dé­pu­té Jacques Du­ches­neau par­ta­geait que : «de­puis que je suis ar­ri­vé à Saint-Jé­rôme, je ne fais que ren­con­trer des gens ex­tra­or­di­naires qui s’im­pliquent dans leur mi­lieu. J’ai été tou­ché quand j’ai en­ten­du par­ler des dif­fi­cul­tés que L’Amie du Quar­tier avait. Je viens de Montréal, d’un sec­teur dé­fa­vo­ri­sé et je sais ce que c’est d’al­ler à l’école le ventre vide, et je sais qu’il y des gens de coeur qui s’en oc­cupent. Chaque fois que j’ai ren­con­tré des gens de l’école Notre- Dame, j’ai tou­jours été sur­pris par la qua­li­té de leurs ac­ti­vi­tés et des per­sonnes. J’ac­corde beau­coup d’im­por­tance au fait qu’on s’im­plique dans la com­mu­nau­té et sur­tout que les jeunes en tirent quelque chose et, à Notre-Dame, ils me l’ont mon­tré à plus d’une oc­ca­sion. Don­ner au sui­vant, ap­prendre à don­ner, ça fait toute la dif­fé­rence!»

Un spec­tacle pour une bonne cause

On se rap­pelle que les élèves de l’Op­tionP­ro­jets 6e an­née de l’école Notre- Dame in­vi­taient la po­pu­la­tion à leur 22e soi­rée théâtre qui avait lieu le 19 fé­vrier der­nier. Un spec­tacle qui a ras­sem­blé 170 per­sonnes, mais sur­tout une soi­rée toute par­ti­cu­lière puisque les en­fants avaient dé­ci­dé de re­mettre tous les pro­fits de la soi­rée à l’or­ga­nisme L’Amie du Quar­tier, or­ga­nisme com­mu­nau­taire qui aide les ci­toyens du sec­teur dans le be­soin.

Une bonne cause qui a dé­jà été ap­puyée par le dé­pu­té Du­ches­neau ain­si que par d’autres do­na­teurs qui ont ma­ni­fes­té leur in­té­rêt à cette ini­tia­tive des jeunes de la classe de M. Marc Bour­cier, leur en­sei­gnant et met­teur en scène de la soi­rée. Le dé­pu­té de Saint- Jé­rôme a par ailleurs re­mis de l’ar­gent, en fait le com­plé­ment qu’il man­quait pour le pro­jet de dis­tri­bu­tion de fruits à l’école et pour les jar­dins com­mu­nau­taires.

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Le dé­pu­té Jacques Du­ches­neau, Ka­mille Gi­roux-Trem­blay, Valérie Therrien et Sophie Des­ma­rais de L’Amie du Quar­tier. En ar­rière Marc Bour­cier et Pa­trick Pi­ché, di­rec­teur de l’école Notre-Dame.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.