«Une soi­rée d’ou­ver­ture ex­cep­tion­nelle » - Pau­line Vincent

Se­maine de poé­sie des Lau­ren­tides

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET SPECTACLES - Fran­çoise Le Guen

Une soi­rée d’ou­ver­ture de la Se­maine de poé­sie des Lau­ren­tides ex­cep­tion­nelle d’après Pau­line Vincent, pré­si­dente de L’As­so­cia­tion des au­teurs des Lau­ren­tides (AAL). Ex­cep­tion­nelle tant par le nombre re­cord de vi­si­teurs que par la qua­li­té de la pro­gram­ma­tion.

«De 100 à 125 per­sonnes sont pas­sées au cours de la soi­rée et les gens sont res­tés jus­qu’`21 h! Nous avions mis deux haut­par­leurs à l’ex­té­rieur qui dif­fu­saient dans le centre com­mer­cial, ce qui a aus­si at­ti­ré du monde,» ajoute la pré­si­dente.

Au coeur des mots

Une odyssée au coeur des mots qui se dé­rou­lait au Centre in­ter­na­tio­nal de poé­sie des Lau­ren­tides (CIPL), si­tué dans la bi­blio­thèque Clau­deHen­ri-Gri­gnon de Sainte-Adèle, le sa­me­di 23 mars der­nier.

Le Centre in­ter­na­tio­nal de poé­sie des Lau­ren­tides et l’As­so­cia­tion des au­teurs y pré­sen­taient aus­si la Se­maine de poé­sie qui se dé­roule du 22 au 30 mars 2013, dans sept villes, dont Montréal, Sainte-Adèle, Sainte-Agathe-des- Monts, Sainte-Thé­rèse, Saint-Eus­tache, SaintJé­rôme et Val-Da­vid.

Pau­line Vincent a pro­fi­té de l’évé­ne­ment pour re­mettre à la poète Hé­lène Do­rion un cer­ti­fi­cat de membre à vie, tan­dis que la conseillère mu­ni­ci­pale de Sainte-Adèle, Lise Gen­dron (pré­si­dente de la com­mis­sion des loi­sirs, de la culture, des arts et des aî­nés) re­ce­vait avec émo­tion un poème, en­ca­dré, de Hé­lène Do­rion.

De belles dé­cou­vertes

La cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture était sui­vie du spec­tacle «Mise en mots, mise en bouche», met­tant en scène le poète in­vi­té de la se­maine, LouisP­hi­lippe Hé­bert, et Hé­lène Do­rion, mar­raine du CIPL.

Et, au cours de la soi­rée, le vio­lo­niste com­po­si­teur de Sainte-Adèle Éloi Amesse a li­vré une per­for­mance so­nore ex­cep­tion­nelle avec une ap­proche mu­si­cale ex­tra­or­di­naire, une des belles dé­cou­vertes de la soi­rée, nous dit Pau­line Vincent.

Ma­dame Vincent fait éga­le­ment re­mar­quer que le pu­blic a par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­cié la di­ver­si­té des genres poé­tiques lus du­rant la pé­riode de mi­cro ou­vert.

En deuxième par­tie, un mi­cro ou­vert of­frait

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.