Éli­mi­na­tion sur­prise des Pan­thères de Saint-jé­rôme

Le Nord - - SPORTS - Mathieu Ste-ma­rie

Les Cou­gars de Sher­brooke ont cau­sé la sur­prise des sé­ries, di­manche, à l’aré­na Me­lan­çon, en éli­mi­nant les Pan­thères de Saint-Jé­rôme, la meilleure équipe en sai­son ré­gu­lière, dans un match, à dé­con­seiller aux car­diaques, qui s’est ter­mi­né 3-2.

Les lo­caux ont pour­tant do­mi­né le match, mais se sont bu­tés à un gar­dien en pleine pos­ses­sion de ses moyens. En troi­sième pé­riode, les tirs de SaintJé­rôme ve­naient de par­tout. Le cer­bère Alex Le­clerc avait ré­ponse à tout. Les Pan­thères ont fi­na­le­ment pris les de­vants grâce à un beau tra­vail de la re­crue De­rek De­mon­ti­gny. L’am­biance était élec­trique à l’aré­na Me­lan­çon.

Avec moins de trois mi­nutes à jouer, Janick Asselin a je­té une douche froide dans l’aré­na en dé­jouant Simon Le­mieux d’un tir du poi­gnet. L’éga­li­té 2-2 était créée. Ce même Asselin a bri­sé le coeur des par­ti­sans jé­rô­miens en ins­cri­vant le but fa­ti­dique au dé­but de la pé­riode de pro­lon­ga­tion. Les gens étaient sous le choc ne réa­li­sant pas que le par­cours de Saint-Jé­rôme en sé­ries était ter­mi­né.

Une dé­faite dif­fi­cile à ava­ler

Le pré­sident Bill Hat­tem, qui es­pé­rait une sé­rie de­mi-fi­nale Saint-Jé­rôme/Sainte-Agathe, a pris de longues mi­nutes pour di­gé­rer (du moins, en par­tie), ce dif­fi­cile re­vers. «On ne peut pas jouer aus­si bien et ne pas ga­gner. Nous avons do­mi­né tout le match. C’est une fin triste parce qu’on mé­ri­tait la victoire», ex­plique M.Hat­tem qui pré­voit que Sher­brooke se­ra l’équipe à battre dans les sé­ries.

L’en­traî­neur-chef des Pan­thères, Gian­ni Can­ti­ni, était émo­tif quelques mi­nutes après la ren­contre. «Ça fait mal. C’est dif­fi­cile à ava­ler», a-t-il lâ­ché. Can­ti­ni n’a pas cher­ché d’ex­cuse et a plu­tôt fé­li­ci­té la per­for­mance de Sher­brooke. «Ils sont bien meilleurs qu’une équipe qui a fi­ni 8e [en sai­son ré­gu­lière]», a-t-il dit.

Ce der­nier n’a pas confir­mé s’il se­ra der­rière le banc des Pan­thères la sai­son pro­chaine. «Je vais prendre quelques jours pour di­gé­rer cette dé­faite et après je pren­drai une dé­ci­sion», a-t-il af­fir­mé, sans en dire da­van­tage.

Par­mi les quelque mille spec­ta­teurs qui ont as­sis­té à ce 7e match de la sé­rie, des membres de l’or­ga­ni­sa­tion des Mon­ta­gnards de Sainte-Agathe étaient pré­sents. Les Pan­thères au­raient af­fron­té Sainte-Agathe s’ils avaient ga­gné. Pascal Gré­co at­ten­dait une victoire de Saint-Jé­rôme. On se doute qu’une sé­rie Sainte-Agathe/Saint-Jé­rôme au­rait at­ti­ré beau­coup de par­ti­sans dans les deux aré­nas.

Des adieux dif­fi­ciles

La dé­faite avait un goût amer pour les six joueurs des Pan­thères qui ont ter­mi­né leur car­rière ju­nior. Joé Du­bé, Oli­vier D’Aoust, Jé­ré­mie La­belle, Alexandre Du­rette, Marc-An­dré Le­vas­seur et Ke­vin Fi­set ont joué leur der­nier match dans l’uni­forme de Saint-Jé­rôme. L’un d’eux, Oli­vier d’Aoust, qui pur­geait une sus­pen­sion de trois matchs, au­rait ai­mé ter­mi­ner son stage ju­nior d’une autre fa­çon. «Ça fait très mal de n’avoir pas pu ai­der mes co­équi­piers, mes chums. Je me sens comme si je les avais aban­don­nés», a-t-il dit.

Le ro­buste at­ta­quant es­père pou­voir conti­nuer sa car­rière de ho­ckeyeur dans les rangs uni­ver­si­taires.

De son cô­té, le ca­pi­taine Joé Du­bé sem­blait se­coué par cette dé­faite. «On ne s’at­ten­dait pas à ça. On s’est fait sur­prendre», a-t-il re­con­nu. «On a connu un lent dé­but de sé­rie même si nous avons ga­gné des matchs. À la fin, ça nous a rat­tra­pés», a-t-il ana­ly­sé. Tout comme son en­traî­neur-chef, il a vou­lu rendre hom­mage aux Cou­gars qui ont un «très bon sys­tème dé­fen­sif».

Du­bé, Marc-An­dré Le­vas­seur et Ke­vin Fi­set pour­sui­vront, se­lon Bill Hat­tem, leur car­rière en France. «On fe­ra cette an­nonce plus tard», a-t-il dit.

Un ves­tiaire en fête

Si le ves­tiaire des Pan­thères était très si­len­cieux après cette dé­faite, ce­lui de Sher­brooke était beau­coup plus bruyant. La mu­sique jouait fort et les joueurs fê­taient cette importante victoire.

L’en­traî­neur-chef des vi­si­teurs, Do­mi­nic Des­ma­rais était fier de ses jeunes qui ont mu­se­lé l’of­fen­sive dé­vas­ta­trice des Pan­thères du­rant la sé­rie. «Ils ont blo­qué des lan­cers et notre gar­dien a été so­lide. Nous avons conte­nu l’ad­ver­saire dans notre zone. Sou­vent, on fai­sait juste sor­tir la ron­delle de la zone pour an­nu­ler la me­nace», a-t-il ex­pli­qué.

Même s’il avait le sta­tut de né­gli­gé, Sher­brooke n’a jamais eu de complexe d’in­fé­rio­ri­té du­rant cette sé­rie. «On vou­lait se pré­pa­rer un match à la fois. Toutes les par­ties ont été ser­rées. En fait, cette sé­rie­là au­rait pu se ter­mi­ner en cinq matchs d’un cô­té comme de l’autre. Mais ce soir, on ne pou­vait al­ler plus loin», a-t-il dit.

Lais­ser tom­ber la pous­sière

Le pré­sident des Pan­thères, Bill Hat­tem, pren­dra quelque temps pour «lais­ser tom­ber la pous­sière» et pren­dra les dé­ci­sions qui s’im­posent après. Est-ce que l’en­traî­neur-chef se­ra de re­tour? Quels joueurs se­ront de la for­ma­tion l’an pro­chain? Qu’elles sont les plans pour l’an­née 2013-2014?

Ces ques­tions res­tent pour l’ins­tant sans ré­ponse, mais M.Hat­tem as­sure qu’il y au­ra du mou­ve­ment. «Ce n’est pas dans notre na­ture de res­ter as­sis et de ne rien faire», a-t-il dit.

Ce der­nier vou­dra avoir une équipe com­pé­ti­tive l’an pro­chain puisque Saint-Jé­rôme ac­cueille­ra la coupe Fred Page, un cham­pion­nat na­tio­nal ju­nior A. En tant qu’équipe hô­tesse, les Pan­thères ont leur lais­sez-pas­ser pour cet im­por­tant tour­noi.

Mathieu Ste-ma­rie

Les deux équipes se sont ser­rées la main après l’éli­mi­na­tion des Pan­thères.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.