Mar­tin Pi­geon can­di­dat au poste de maire?

Vi­sion Saint-jé­rôme ré­agit

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Le 8 avril 2013, le Jour­nal de Montréal pu­bliait que le conseiller de Saint-Jé­rôme, Mar­tin Pi­geon, son­geait à se pré­sen­ter au poste de maire lors du pro­chain scru­tin. Une an­nonce qu’il au­rait faite par voie de com­mu­ni­qué.

«Se­ra-t-il can­di­dat au poste de maire oui ou non? Il doit avoir le cou­rage de prendre une dé­ci­sion, » ques­tionne Sté­phane Ma­her, le chef de Vi­sion Saint-Jé­rôme

Au su­jet des scan­dales

«Après cette troi­sième an­nonce in­cer­taine de M. Pi­geon de­puis les der­niers mois sur son ave­nir po­li­tique, il nous fe­ra ce­pen­dant plai­sir de fi­na­le­ment en­tendre ce der­nier nous pré­sen­ter son équipe et sa pla­te­forme élec­to­rale,» laisse en­tendre Vi­sion Saint-Jé­rôme en réac­tion à cette an­nonce. Le par­ti dé­nonce par voie de com­mu­ni­qué que Mar­tin Pi­geon de­meure com­plè­te­ment muet sur les scan­dales et al­lé­ga­tions qui frappent notre ville. Se­lon Vi­sion Saint-Jé­rôme, des al­lé­ga­tions de fi­nan­ce­ment illé­gal, de cor­rup­tion, d’élec­tions clé en main et de col­lu­sion pèsent de­puis de nom­breuses an­nées sur le par­ti par le­quel M. Pi­geon a été élu. (Ce der­nier fut membre pen­dant plu­sieurs an­nées du par­ti de MarcGas­con,l’Al­lian­ce­desCi­toyens­deSaint-Jé­rôme.)— «S’il sou­haite se pré­sen­ter en no­vembre pro­chain, il de­vra ex­pli­quer aux ci­toyens comment il se fait qu’il n’ait jamais eu connais­sance des ir­ré­gu­la­ri­tés à l’in­té­rieur de son propre par­ti. Il fau­dra se po­ser de sé­rieuses ques­tions sur ses ca­pa­ci­tés à gé­rer la ville de Saint- Jé­rôme, » met en garde Vi­sion Saint-Jé­rôme.

« Ce n’est pas of­fi­ciel »

« Ma can­di­da­ture n’est pas of­fi­cielle, j’en­tame une longue ré­flexion jus­qu’à cet été. Plu­sieurs ci­toyens m’ont in­ter­pel­lé et me le de­mandent,» nous ex­plique Mar­tin Pi­geon au té­lé­phone. Il ajoute : « avec le cy­nisme po­li­tique, ça prend des gens avec une qua­li­té ex­cep­tion­nelle et je pense que j’ai ça, après 8 ans comme conseiller mu­ni­ci­pal à Saint-Jé­rôme et 18 ans dans l’en­sei­gne­ment. » Mar­tin Pi­geon pro­met de faire une cam­pagne loin des per­sonnes qui pour­raient être liées à la cor­rup­tion telle que des firmes d’in­gé­nieurs ou des bu­reaux d’avo­cat. Le conseiller tient à rap­pe­ler qu’il a quit­té le maire Gas­con dès qu’il a eu vent des al­lé­ga­tions por­tées contre lui. « Je n’ai pas at­ten­du la com­mis­sion Charbonneau pour par­tir. Le soir du 6 juin 2011, nous étions six conseillers à par­tir, d’abord pour des ques­tions bud­gé­taires, mais aus­si pour ce qui concer­nait les al­lé­ga­tions concer­nant M. Gas­con. »

Pho­to ar­chives

Mar­tin Pi­geon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.