«Un autre pro­jet immobilier in­quié­tant» - Sté­phane Ma­her

Des ci­toyens en co­lère

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Le Co­mi­té de ci­toyens du Do­maine Ray­mond ( CCDR) fait sa­voir par voie de com­mu­ni­qué qu’ayant ap­pris, fin mars der­nier, l’im­po­si­tion par la Ville de SaintJé­rôme d’une taxe spéciale, une pé­ti­tion de­man­dant l’abo­li­tion de cette taxe pour le fi­nan­ce­ment du pro­jet do­mi­ci­liaire des Sen­tiers du Roi- Charles ( sec­teur Bel­le­feuille) et l’ar­rêt im­mé­diat de tous les tra­vaux en cours ou fu­turs re­la­tifs au pro­jet est en cir­cu­la­tion.

Se­lon le CCDR cette taxe spéciale de 12 cents du mètre car­ré est ap­pli­cable à 508 pro­prié­tés du Do­maine Ray­mond et d’un bassin de taxa­tion élar­gi tou­chant les pro­prié­tés de la Rue des Lacs vers le nord jus­qu’à la li­mite de Sainte-Anne-des-Lacs.

Co­lère des ci­toyens

La ré­par­ti­tion ci­blée du rè­gle­ment d’em­prunt dans une des zones du sec­teur de Bel­le­feuille tou­chant plus ou moins 300 per­sonnes sou­lève la co­lère des ci­toyens se di­sant vic­time de la sur­taxe pour la fu­ture in­fra­struc­ture qui ser­vi­ra au dé­ve­lop­pe­ment du Sen­tiers Du Roi- Charles. « Comment

Désen­cla­ve­ment

jus­ti­fier une taxe spéciale im­mo­rale et in­juste? » se ques­tionne le CCDR.

Tou­jours d’après le Co­mi­té de ci­toyens, cette taxe se jus­ti­fie­rait se­lon la Ville de Saint- Jé­rôme, par le désen­cla­ve­ment de la rue des Lacs en la re­liant par l’est au Bou­le­vard du Roi- Charles. L’idée étant de per­mettre aux vé­hi­cules d’ur­gence ( pom­pier, am­bu­lance, po­lice) d’avoir deux points d’ac­cès à la rue des Lacs au lieu d’un comme c’est le cas ac­tuel­le­ment.

« Si tout le monde re­con­naît que la sé­cu­ri­té est fon­da­men­tale, le désen­cla­ve­ment pose aus­si pro­blème pour le rang SaintCa­mille. À terme, ce der­nier de­vra l’être. Et la seule fa­çon de le faire est de re­lier la rue des Lacs à Saint- Ca­mille, » in­dique M. Be­noît Che­vrier, porte-pa­role du CCDR.

Se­lon le co­mi­té il y au­rait trois en­droits où la jonc­tion est pos­sible, par exemple, à la hau­teur de la rue Jean-Paul où les tra­vaux à réa­li­ser se­raient mi­neurs : un pon­ceau sur la Ri­vière Bel­le­feuille et 100 mètres de lien rou­tier (plus ou moins 300 000 $). Une so­lu­tion dix fois moins coû­teuse pour désen­cla­ver et des Lacs et Saint-Ca­mille et sans col­lu­sion pos­sible avec un dé­ve­lop­pe­ment pri­vé.

Vi­sion Saint-Jé­rôme ré­agit

« Un autre pro­jet immobilier in­quié­tant pour les ci­toyens dans le sec­teur Bel­le­feuille, » ob­serve Sté­phane Ma­her, chef de Vi­sion Saint- Jé­rôme ré­agis­sant face au dé­ve­lop­pe­ment du pro­jet des Sen­tiers du Roi-Charles tout en pro­met­tant que le par­ti a dé­ci­dé de vé­ri­fier la va­li­di­té de ce pro­jet.

« D’en­trée de jeux le coût du pro­jet fi­nan­cé par la Ville est du moins éton­nant. Nous par­lons ici d’un in­ves­tis­se­ment de 2.9 M de dol­lars pour dé­ve­lop­per seule­ment 63 lots, plus ou moins 46 000 $ par lot pour des mai­sons uni­fa­mi­liales, » sou­ligne M. Ma­her qui fait re­mar­quer que ce dé­ve­lop­pe­ment en plein mi­lieu agro­fo­res­tier né­ces­site la des­truc­tion d’une fo­rêt sau­vage en plus de né­ces­si­ter énor­mé­ment de dy­na­mi­tage.

« L’ar­gu­men­taire de la ville étant d’amé­lio­rer la sé­cu­ri­té pu­blique des ré­si­dents en dé­ve­lop­pant une al­ter­na­tive pour les vé­hi­cules d’ur­gence est di­sons ques­tion­nable. A- t- on con­si­dé­ré toutes les op­tions pos­sibles ? » se ques­tionne Vi­sion Saint-Jé­rôme.

Au mo­ment de mettre sous presse, les au­to­ri­tés de la Ville de Saint- Jé­rôme n’avaient pas re­tour­né l’ap­pel fait par le Jour­nal.

Pho­to ar­chives

«Vi­sion Saint-Jé­rôme s’est en­ga­gée à faire toute la lu­mière sur le pro­jet afin de ré­pondre au ques­tion­ne­ment des ci­toyens,» dit Sté­phane Ma­her

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.