Pierre Dionne-la­belle ap­puie Am­nis­tie in­ter­na­tio­nale

«J’aime mon corps. J’aime mes droits ».

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Le dé­pu­té fédéral de Ri­vière-du-Nord, Pierre Dionne-La­belle ap­puie la cam­pagne d’Am­nis­tie in­ter­na­tio­nale (AI) «J’aime mon corps. J’aime mes droits ».

Une cam­pagne qui porte sur le res­pect des droits sexuels et re­pro­duc­tifs et l’abo­li­tion des ma­riages for­cés pour les jeunes filles de moins de 18 ans.

Res­pec­ter les en­ga­ge­ments

Ré­cem­ment, quatre re­pré­sen­tants d’AI Phi­lippe Cô­té et So­nya Ouel­lette de l’Aca­dé­mie La­fon­taine ain­si que De­nise Brouillard et Su­zanne Che­nier du groupe lo­cal de Saint-Jé­rôme ont ren­con­tré le dé­pu­té.

Ils lui ont de­man­dé de trans­mettre les pré­oc­cu­pa­tions de leur mou­ve­ment à la Chambre des Com­munes et de faire en sorte qu’un membre de sa for­ma­tion po­li­tique, le Nou­veau par­ti dé­mo­cra­tique, par­ti­cipe aux né­go­cia­tions et aux ren­contres par­le­men­taires ré­gio­nales et in­ter­na­tio­nales sur la ques­tion des droits sexuels et re­pro­duc­tifs.

AI croit que le gou­ver­ne­ment fédéral doit res­pec­ter les en­ga­ge­ments pris par le Ca­na­da, il y a 20 ans, dans le cadre du Pro­gramme d’ac­tion de la Confé­rence in­ter­na­tio­nale sur la po­pu­la­tion et le dé­ve­lop­pe­ment. Il doit non seule­ment dé­fendre la po­si­tion de ce do­cu­ment, mais aus­si cher­cher à ren­for­cer le rap­port qui en ré­sul­te­ra en 2014.

Pé­ti­tions

La pré­sente cam­pagne d’AI s’or­chestre aus­si avec la si­gna­ture de deux pé­ti­tions : l’une pour de­man­der au gou­ver­ne­ment du Bur­ki­na Fa­so, en Afrique de l’Ouest, de stop­per la pra­tique des ma­riages d’en­fants et l’autre pour per­sua­der les lea­ders mon­diaux de pro­té­ger les droits sexuels et re­pro­duc­tifs d’au­jourd’hui et des gé­né­ra­tions fu­tures.

Des co­pies de ces pé­ti­tions se re­trouvent au bu­reau du dé­pu­té Pierre Dionne-La­belle et le grand pu­blic est in­vi­té à les si­gner.

Fleurs

Une autre ac­tion sug­gé­rée pour ap­puyer la cam­pagne d’AI consiste à fa­bri­quer des fleurs en pa­pier et d’y in­sé­rer un mes­sage d’es­poir. Ces gages de so­li­da­ri­té ont été fa­bri­qués par les élèves de l’Aca­dé­mie La­fon­taine et des par­ti­ci­pantes aux ate­liers du Centre des femmes Les Unes et les Autres de Saint-Jé­rôme.

En juin, ces fleurs se­ront en­voyées à la sec­tion bur­ki­na­bé d’Am­nis­tie in­ter­na­tio­nale qui se char­ge­ra de les re­mettre à des or­ga­nismes tra­vaillant à l’éra­di­ca­tion des ma­riages for­cés. Il faut sa­voir qu’au Bur­ki­na Fa­so, 48 % des en­fants sont ma­riés avant l’âge de 18 ans.

Pho­to gra­cieu­se­té

On re­con­naît à l’avant Su­zanne Che­nier et So­nya Ouel­let. À l’ar­rière: Le dé­pu­té de Ri­viè­re­du-Nord, Pierre Dionne-La­belle, Phi­lippe Cô­té et De­nise Brouillard.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.