Le Jour­nal Le Sen­tier fête ses 30 ans

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET SPECTACLES - Fran­çoise Le Guen

Sa­me­di der­nier, les membres du Jour­nal Le Sen­tier fê­taient les trente ans du jour­nal com­mu­nau­taire de Saint- Hip­po­lyte. Une ren­contre qui a ras­sem­blé les bé­né­voles, des pion­niers du jour­nal jus­qu’aux tout der­niers. Une soi­rée de re­trou­vailles émou­vante, ponc­tuée de sou­ve­nirs et d’anec­dotes.

Une cin­quan­taine de per­sonnes ont ré­pon­du à l’in­vi­ta­tion. Le maire Bru­no La­roche, le dé­pu­té Pierre Dionne La­belle, Pierre Va­nier, at­ta­ché politique de Ni­co­las Mar­ceau et Yvan Noé Gi­rouard, le di­rec­teur gé­né­ral de L’As­so­cia­tion des mé­dias écrits com­mu­nau­taires du Qué­bec (AMECQ) sont ve­nus faire leur tour.

Un jour­nal an­cré dans sa com­mu­nau­té

Les té­moi­gnages étaient una­nimes. Le jour­nal com­mu­nau­taire est es­sen­tiel et dé­ve­loppe le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance. Au fil des an­nées, Le Sen­tier a par­lé des gens de Saint-Hip­po­lyte, de leurs pro­jets, réa­li­sa­tions et pas­sions. Il a trans­mis aux lec­teurs de l’in­for­ma­tion concer­nant la com­mu­nau­té : l’his­toire, la cul­ture, les arts, le dé­ve­lop­pe­ment mu­ni­ci­pal, éco­no­mique et so­cial, l’en­vi­ron­ne­ment, la vie com­mu­nau­taire, les ac­ti­vi­tés spor­tives, sco­laires et re­li­gieuses. En plus d’of­frir une place de choix aux Hip­po­ly­tois pour ex­pri­mer leur opi­nion sur les su­jets qui les pré­oc­cupent.

Le suc­cès du jour­nal Le Sen­tier, qui a d’ailleurs rem­por­té plu­sieurs prix de l’AMECQ, re­pose en ef­fet sur le tra­vail des équipes suc­ces­sives et sur l’im­pli­ca­tion tous ceux qui croient en la li­ber­té de presse et à l’im­por­tance pour une com­mu­nau­té d’être bien in­for­mée.

Des bé­né­voles qui res­tent

Plus de 20 bé­né­voles par­ti­cipent aux dif­fé­rentes étapes de pro­duc­tion du jour­nal Le Sen­tier avec l’aide d’une co­or­don­na­trice, Ni­cole Chauvin, qui s’oc­cupe de la dis­tri­bu­tion des tâches. Ils se ren­contrent une fois par mois pour dé­ci­der du conte­nu du jour­nal. Ni­cole Chauvin, gra­phiste et ac­tuelle co­or­don­na­trice, a com­men­cé comme bé­né­vole en 1984. La moyenne de per­ma­nence des bé­né­voles dans une as­so­cia­tion est de trois ans. Au jour­nal Le Sen­tier ils res­tent cinq ans et de­mi et cer­tains sont là de­puis le dé­but. C’est en mars 1983 que la pre­mière édi­tion du jour­nal Le Sen­tier sort des presses après un an de tra­vail de la part de bé­né­voles qui croyaient fer­me­ment en ce pro­jet. Ils trou­vaient que Saint-Hip­po­lyte était né­gli­gé par les jour­naux lo­caux et res­sen­taient le be­soin d’avoir un ou­til de com­mu­ni­ca­tion per­met­tant aux ci­toyens de s’ex­pri­mer et de connaître ce qui se passe dans la com­mu­nau­té.

Le pre­mier nu­mé­ro n’a pas de nom. C’est à la suite d’un concours or­ga­ni­sé dans la com­mu­nau­té que Ray­mond Bois­seau du lac Con­nel­ly pro­pose le nom du Sen­tier, re­te­nu par les res­pon­sables du jour­nal de l`époque, les pion­niers: Claude Va­de­bon­coeur, Jo­ce­lyne Thi­bault, Thé­rèse La­fram­boise, Martin St- Louis, Mo­nique Beau­champ, Alain La­belle et Jacques Rous­sel.

Ac­tuel­le­ment le jour­nal tire à 5 100 co­pies. Pour le 30e an­ni­ver­saire, Ni­cole Chauvin a conçu un nou­veau lo­go.

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Des membres de l’équipe ac­tuelle des bé­né­voles du jour­nal Le Sen­tier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.