Dou­leur à la poi­trine : car­diaque ou non ?

Le Nord - - ACTUALITÉS -

Vous res­sen­tez un ma­laise dif­fus à la poi­trine. S’agit-il de votre coeur ? Il n’est pas tou­jours fa­cile de dif­fé­ren­cier une dou­leur car­diaque d’une dou­leur d’ori­gine mus­cu­laire, pul­mo­naire ou di­ges­tive. Voi­ci quelques ques­tions qui peuvent vous ai­der à dé­ter­mi­ner l’ori­gine d’un ma­laise : La dou­leur aug­mente-t-elle ou di­mi­nue-t-elle lors d’un chan­ge­ment de po­si­tion ? Est-elle mo­di­fiée lorsque vous pre­nez une grande ins­pi­ra­tion ? Pou­vez-vous la re­pro­duire en ap­puyant sur la par­tie sen­sible ? Une ré­ponse po­si­tive à l’une de ces ques­tions sug­gère da­van­tage une dou­leur mus­cu­laire. Une dou­leur d’ori­gine car­diaque est, quant à elle, per­sis­tante, peu im­porte la po­si­tion ou le type de res­pi­ra­tion. Si votre dou­leur à la poi­trine est ac­com­pa­gnée d’une sen­sa­tion de nau­sée ou de brû­le­ment d’es­to­mac, vous pou­vez es­sayer de prendre un an­ti­acide. Si la dou­leur dis­pa­raît, c’est pos­sible qu’elle soit d’ori­gine di­ges­tive, mais comme l’in­farc­tus peut se pré­sen­ter de mul­tiples fa­çons, en cas de doute, mieux vaut consul­ter. Toute dou­leur per­sis­tante à la poi­trine, ac­com­pa­gnée ou non de sen­sa­tion d’in­di­ges­tion, pour­rait être d’ori­gine car­diaque et de­vrait être in­ves­ti­guée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.