Les re­vê­te­ments de plan­cher

Le Nord - - PASSION MAISON -

L’un des élé­ments clés de toute dé­co­ra­tion, un re­vê­te­ment de plan­cher neuf donne un coup de frai­cheur et un cer­tain pres­tige à votre in­té­rieur. Il im­porte par contre de le choi­sir et de l’en­tre­te­nir avec soin pour lui as­su­rer longue vie et belle ap­pa­rence. Cé­ra­mique, bois, ta­pis, vi­nyle, li­no­léum, les choix sont in­fi­nis lorsque l’on ajoute les cou­leurs et les tex­tures à l’équa­tion. Un pe­tit tour de la mai­son s’im­pose donc.

AU SOUS-SOL

Le sous-sol pré­sente sans doute le plus de dé­fis quand vient le temps de choi­sir un re­vê­te­ment de plan­cher, étant don­né le taux d’hu­mi­di­té plus éle­vé. « Il y a dif­fé­rentes écoles de pen­sée » , ex­plique Nor­mand Pi­lon, di­rec­teur des ventes chez Le­Monde Inc., ta­pis- bois- cé­ra­mique- vi­nyle, une en­tre­prise membre de la ban­nière Ré­no-Maitre de l’As­so­cia­tion pro­vin­ciale des construc­teurs d’ha­bi­ta­tions du Qué­bec (APCHQ). Cer­tains al­lie­ront confort, ap­pa­rence et fa­ci­li­té d’en­tre­tien en op­tant pour les car­reaux de cé­ra­mique imi­tant le bois sur un plan­cher chauf­fant. Le ta­pis, par contre, no­tam­ment dans les cinémas mai­son, per­met d’amor­tir le son. « On pro­cé­de­ra par double en­col­lage du sous-ta­pis et du ta­pis, ce qui don­ne­ra une sur­face stable », note notre ex­pert. Fi­na­le­ment, il y a le bois d’in­gé­nie­rie, pour ceux qui cherchent à ma­rier le re­vê­te­ment à un es­ca­lier en bois ou en­core le stra­ti­fié, que l’on ins­tal­le­ra tous deux avec une mem­brane cou­pe­va­peur pour évi­ter les pro­blèmes d’hu­mi­di­té ex­ces­sive. Pour les salles d’exer­cice, rien de tel que le li­no­léum, agréable sous le pied et qui ré­siste bien au choc des hal­tères. Quant à la salle de la­vage, ce se­ra la cé­ra­mique di­rec­te­ment col­lée sur la dalle avec un ci­ment colle po­ly­mère qui n’est pas af­fec­té par l’eau.

LE REZ-DE-CHAUS­SÉE

Plu­sieurs sur­faces à trai­ter à ce ni­veau. Dans les amé­na­ge­ments à aires ou­vertes, on re­tien­dra le plus sou­vent un même ma­té­riau pour toute la sur­face, le bois le plus sou­vent. « Les es­sences plus denses comme l’érable af­fi­chant peu de vei­nure laissent pa­raitre les im­per­fec­tions plus que les es­sences comme le chêne où la vei­nure ca­moufle les pe­tites taches et éra­flures dues aux ani­maux et aux fa­milles nom­breuses », fait re­mar­quer Nor­mand Pi­lon. Ce­la dit, les cou­leurs fon­cées ont la cote. Notre ex­pert en pro­fite pour sou­li­gner que l’en­tre­tien doit se faire avec des pro­duits spé­ciaux, les net­toyants com­mer­ciaux en­le­vant le lustre à la longue. Dans la cui­sine, on re­trouve de plus en plus de car­reaux de cé­ra­mique. Les car­reaux grand for­mat (12 po sur 24 po et même 12 po sur 36 po) font un vé­ri­table ta­bac! Mieux vaut dans de tels cas faire ap­pel à des pro­fes­sion­nels pour vous as­su­rer d’un sub­strat ab­so­lu­ment plat. Le vi­nyle cous­si­né imi­tant le bois trouve aus­si sa place dans la cui­sine : il est sim­ple­ment dé­po­sé sur le re­vê­te­ment exis­tant (même les car­reaux de cé­ra­mique!) et re­te­nu au pé­ri­mètre.

ET À L’ÉTAGE

Dans la salle de bain, on re­tien­dra en­core les car­reaux de cé­ra­mique grand for­mat. La douche aus­si se pare de cé­ra­mique. Notre ex­pert re­com­mande alors une base bien im­per­méable et une mem­brane d’étan­chéi­té sur les murs pour évi­ter les tra­cas en cas d’in­fil­tra­tion d’eau. Dans la chambre, sur­tout dans les condos, le ta­pis plus agréable sous le pied s’avère un bon choix, mais l’on de­vra te­nir compte des normes d’in­so­no­ri­sa­tion et ins­tal­ler une mem­brane sur la dalle. Si vous cher­chez à ra­frai­chir l’ap­pa­rence de votre mai­son, la ban­nière Ré­no- Maître peut vous ai­der à trou­ver des ré­no­va­teurs cer­ti­fiés en plus d’of­frir une ga­ran­tie sur les tra­vaux et du fi­nan­ce­ment grâce au Ré­no-prêt.

Source : Ban­nière Ré­no-Maître de l’APCHQ

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.