Le deuxième jour… par Nor­mand For­get

Dé­voi­le­ment du pro­jet d’in­ter­ven­tion à la ca­thé­drale de Saint-Jé­rôme

Le Nord - - ARTS ET SPECTACLES - Fran­çoise Le Guen

Une oeuvre contem­po­raine se­ra réa­li­sée dans une deuxième al­côve de la ca­thé­drale, Le deuxième jour… réa­li­sée par le sculp­teur Nor­mand For­get. Vingt- sept dos­siers, tous aus­si dif­fé­rents les uns des autres et d’une très grande qua­li­té, pro­po­saient au ju­ry une oeuvre d’in­té­gra­tion pour la ca­thé­drale.

Il s’agi­ra d’une troi­sième oeuvre après celles de Pierre Le­blanc et de Bar­ba­ra Claus, Au com­men­ce­ment était le verbe… L’oeuvre se­ra ter­mi­née et dé­voi­lée dans le cadre des Jour­nées de la cul­ture fin sep­tembre 2013.

La sé­pa­ra­tion des eaux

Nor­mand For­get For­get, un ar­tiste de la ré­gion de La­nau­dière, a été re­te­nu pour ce pro­jet d’in­ter­ven­tion à la ca­thé­drale de Saint-Jé­rôme, après une sé­lec­tion réa­li­sée par un co­mi­té com­pre­nant le Mu­sée d’art contem­po­rain des Lau­ren­tides, la ca­thé­drale de Saint- Jé­rôme, la Ville de SaintJé­rôme et le mi­nis­tère de la Cul­ture et des Com­mu­ni­ca­tions « Pour ce pro­jet, je vous pro­pose une suite d’oeuvres qui s’ins­pire du mou­ve­ment de l’eau. L’ins­tal­la­tion Le deuxième jour… vise à pro­lon­ger et sou­te­nir la scène du vi­trail de L’Ecce Ho­mo, tout en y in­té­grant le confes­sion­nal en tant qu’élé­ment sculp­tu­ral, » ex­plique l’ar­tiste. Le titre de l’oeuvre ren­voie au texte de la ge­nèse sur le deuxième jour qui parle de la sé­pa­ra­tion des eaux per­met­tant la vie sur terre et l’ar­ri­vée de l’homme. L’ins­tal­la­tion com­por­te­ra une suite d’oeuvres qui s’ins­pire du mou­ve­ment de l’eau. Pour l’ar­tiste, l’eau, es­sence de la vie, est une source d’ins­pi­ra­tion in­ta­ris­sable. L’oeuvre qu’il pro­pose est is­sue d’une ré­flexion qui pour­suit ses pré­oc­cu­pa­tions en­vi­ron­ne­men­tales et idéo­lo­giques. . « L’image que j’ai choi­sie pour créer ce concept, est réa­li­sée à par­tir d’une pho­to que j’ai prise. Il s’agit de la re­pré­sen­ta­tion d’un res­sac de mer aux mou­ve­ments mul­tiples, comme les mou­ve­ments de la vie. » L’oeuvre se­ra exé­cu­tée in si­tu du­rant l’été 2013, grâce à une contri­bu­tion fi­nan­cière pro­ve­nant de l’en­tente de dé­ve­lop­pe­ment cultu­rel in­ter­ve­nue entre la Ville de SaintJé­rôme et le mi­nis­tère de la Cul­ture et des Com­mu­ni­ca­tions.

Un ar­tiste de re­nom

Ar­tiste mul­ti­dis­ci­pli­naire, Nor­mand For­get, na­tif de Jo­liette, a par­ti­ci­pé à une tren­taine de pro­jets re­liés à la politique d’in­té­gra­tion des arts. C’est un homme pour le­quel les ra­cines sont im­por­tantes. L’his­toire est im­por­tante pour lui et les traces font par­tie de sa dé­marche. En plus de créer des oeuvres re­mar­quables, il a lais­sé sa marque par­tout sur le ter­ri­toire la­nau­dois, où il ré­side, et ailleurs au Qué­bec. L’une de ses fresques orne les murs de l’École des ex­plo­ra­teurs de Sain­teJu­lienne, une autre est sus­pen­due à l’école de Ter­re­bonne, une troi­sième sculp­ture en forme d’aile d’ange sty­li­sée est ins­tal­lée à l’école de Saint-Sul­pice. Dans l’oeuvre qu’il pro­pose au­jourd’hui, sa ré­flexion l’a ame­né à la ques­tion de l’ar­tiste Paul Gau­guin « Qui sommes- nous, d’où sommes-nous, où al­lons-nous».

Le Guen Pho­to Fran­çoise

Nor­mand For­get, Re­née Ar­se­nault et Pierre Mo­ris­sette, Évêque de Saint-Jé­rôme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.