Sa­rah pré­fère la course

Pre­mière au ci­né­ma Pine

Le Nord - - ARTS ET SPECTACLES - Col­la­bo­ra­tion spéciale Tho­mas Gal­lenne

Pre­mier long- mé­trage réa­li­sé par Ch­loé Ro­bi­chaud et pro­duit par Fan­ny-Laure Ma­lo (La Boîte à Fan­ny), Sa­rah pré­fère la course met en ve­dette So­phie Des­ma­rais, JeanSé­bas­tien Cour­chesne, Ge­ne­viève Boi­vinRous­sy, Hé­lène Florent, Mi­che­line Lanc­tôt, Ève Du­ran­ceau, Be­noit Gouin et Pierre-Luc La­fon­taine.

Après avoir fou­lé le ta­pis rouge du Fes­ti­val de Cannes il y a deux se­maines, puisque le film fai­sait par­tie de la sé­lec­tion of­fi­cielle à Un Cer­tain Re­gard, une par­tie de l’équipe du long mé­trage était de pas­sage à Sainte-Adèle lors de la pre­mière au ci­né­ma Pine.

Ch­loé, quelle a été ton idée de dé­part pour réa­li­ser ce film?

Ch­loé Ro­bi­chaud – Plus jeune, j’ai­mais la course ama­teur, et c’est tou­jours res­té en moi. De plus je vou­lais par­ler d’un per­son­nage concen­tré sur ses ob­jec­tifs.

Quelle est la part au­to­bio­gra­phique dans ton film?

CR – Le film tra­duit une forte émo­tion... Il y a un peu de moi, de mon tra­vail, de ce que je vois de la vie, mais ce sont des per­son­nages de fic­tion... J’ai fait un film sur le pas­sage à l’âge adulte que vivent mes per­son­nages, une pé­riode où on se pose mille ques­tions. Fan­ny-Laure Ma­lo – Et la course est une mé­ta­phore par­faite: c’est à la fois une fuite en avant et l’at­teinte d’ob­jec­tifs. C’est in­té­res­sant de voir la di­cho­to­mie du per­son­nage de Sa­rah.

Vos per­son­nages sont dans la ving­taine. Sont-ils re­pré­sen­ta­tifs de la gé­né­ra­tion Y?

CR – D’une cer­taine ma­nière oui; j’ai hâte de voir l’écho qu’au­ra la sor­tie du film au­près des jeunes, mais à Cannes, les jeunes sem­blaient s’iden­ti­fier aux per­son­nages qui sont dans l’ur­gence... À cet âge, on veut faire les choses vite. Sa­rah fait tout vite.

Ta ca­mé­ra est pla­cée dans le dos des per­son­nages, elle les suit et fait des close-up. On se sent proche d’eux, sans les ju­ger...

CR – Je n’étais pas dans le ju­ge­ment. Je n’avais pas en­vie de ju­ger la mère non plus. Tout le monde est en ques­tion­ne­ment et se cherche. FLM – Tout est une ques­tion de point de vue...

Jean-Sé­bas­tien, comment es-tu en­tré dans le pro­jet?

Jean-Sé­bas­tien Cour­chesne – C’est ma qua­trième col­la­bo­ra­tion avec Ch­loé qui m’a ap­pe­lé il y a deux ans pour lire son scé­na­rio et elle m’a pro­po­sé le rôle d’An­toine. Ce qu’il y a d’in­té­res­sant dans les per­son­nages, ce sont les rôles in­ver­sés en terme de sexe: une fille in­tro­ver­tie, peu fé­mi­nine et un gars plus proche de ses émo­tions...

La scène plus in­time entre An­toine et Sa­rah, comment t’y es-tu pré­pa­ré?

JSC – C’est pas la scène qui m’a an­gois­sé le plus (rire). Ça dé­pend de la par­te­naire... Avec So­phie (Des­ma­rais), on a fait une cho­ré­gra­phie, sans se tou­cher pour que lors de la scène, l’émo­tion soit in­tacte. Et ça a été une des pre­mières prises qui est dans le film. Pour la scène où An­toine pleure, il y a eu 14 prises; c’était épui­sant. Mais c’est la scène du ka­rao­ké qui a été mon plus gros stress. Je chante mal et on me l’a dit (rire).

Qu’est-ce que le film vous a ap­por­té?

CR – J’ai ap­pris à lais­ser al­ler des mo­ments de ma vie, à faire la paix avec cer­taines choses. Ça a été en quelque sorte une cure.

Quelles sont tes in­fluences en ci­né­ma?

CR – Je suis une ci­né­phile, et plu­sieurs réa­li­sa­teurs m’ont in­fluen­cé comme De­nys Ar­cand, Woo­dy Al­len. Ceux de la nou­velle vague m’ont beau­coup in­fluen­cé... Pour la musique, je l’in­tègre à l’écri­ture de mon scé­na­rio. Quand j’écris, j’écoute de la musique, et cer­tains pas­sages sont as­so­ciés à des mor­ceaux. Mais je n’ap­puie pas les scènes avec de la musique pour créer l’émo­tion.

Sa­rah pré­fère la course, en salle au ci­né­ma Pine dès le 7 juin.

Pho­to Tho­mas Gal­lenne)

Ch­loé Ro­bi­chaud, Jean-Sé­bas­tien Cour­chesne et Fan­ny-Laure Ma­lo étaient de pas­sage à Sainte-Adèle lors de la pre­mière du film Sa­rah pré­fère la course.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.