Bri­ser le si­lence sur les abus en­vers les aî­nés

Jour­née in­ter­na­tio­nale de sen­si­bi­li­sa­tion pour contrer les abus en­vers les per­sonnes aî­nées

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Le co­mi­té ré­gio­nal de pré­ven­tion des abus en­vers les aî­nés des Lau­ren­tides, dans le cadre de la Jour­née in­ter­na­tio­nale de sen­si­bi­li­sa­tion pour contrer les abus en­vers les per­sonnes aî­nées, a ini­tié une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion : 150 000 nap­pe­rons se­ront dis­tri­bués dans plu­sieurs res­tau­rants et ré­si­dences d’aî­nés des Lau­ren­tides, entre le 8 et le 15 juin pro­chain. Ces nap­pe­rons illus­trent di­verses si­tua­tions d’abus dont sont vic­times nos aî­nés

Par ailleurs, le sa­me­di 15 juin, jour­née qui marque la 8e Jour­née in­ter­na­tio­nale de lutte contre la mal­trai­tance faite aux per­sonnes âgées, la pièce de théâtre Fau­drait pas prendre grand-mère pour une dinde et grand-père pour son din­don se­ra pré­sen­tée au Quar­tier 50+ de St-Jé­rôme.

Trop d’abus

Cette jour­née a pour but de sen­si­bi­li­ser la po­pu­la­tion et de contrer ce fléau so­cial. Elle rap­pelle que la vio­lence faite aux aî­nés est un acte sour­nois, dif­fi­cile à cer­ner et étouf­fé dans un si­lence cou­pable et ir­res­pon­sable.

La Table ré­gio­nale des Aî­né( e) s des Lau­ren­tides (TRAL) rap­pelle que trop de nos aî­nés sont mal­trai­tés et né­gli­gés, me­na­cés, hu­mi­liés, iso­lés, in­ti­mi­dés, phy­si­que­ment, psy­cho­lo­gi­que­ment, fi­nan­ciè­re­ment, sexuel­le­ment même. Trop de nos aî­nés ont peur et se sentent dé­mu­nis. Les abus peuvent sur­ve­nir dans toute re­la­tion sup­po­sant un lien de confiance ou lors­qu’une per­sonne est en po­si­tion de pou­voir ou d’au­to­ri­té.

La pré­va­lence de la mal­trai­tance au Qué­bec a été éva­luée entre 6% et 7 % et que la Ligne Aide Abus Aî­nés a trai­té 3395 ap­pels en 2012 - 2013 dont 274 ( soit 8%) pro­viennent des Lau­ren­tides?

Bri­ser le si­lence

Sur une note d’hu­mour, les dif­fé­rents ta­bleaux de la pièce de théâtre Fau­drait pas prendre grand-mère pour une dinde et grand-père pour son din­don visent à bri­ser le si­lence sur les abus en­vers les ai­nés et à convaincre le pu­blic de dé­non­cer des gestes dont ils sont té­moins. Lors de cet évé­ne­ment, plu­sieurs or­ga­nismes des Lau­ren­tides af­fi­che­ront leurs ser­vices et un di­ner- cau­se­rie sui­vra la pièce de théâtre. C’est donc un ren­dez- vous le sa­me­di 15 juin 2013 de 10h à 14h au Quar­tier 50+, 425 Jean- Bap­tiste- Rol­land Est, à St-Jé­rôme au coût de 5$.

L’en­semble de ces ac­ti­vi­tés est le fruit d’une col­la­bo­ra­tion entre la Table ré­gio­nale des aî­nés des Lau­ren­tides, le Co­mi­té Pa­role aux Aî­nés d’Ar­gen­teuil et la table lo­cale de pré­ven­tion des abus de Ri­vière-du-Nord.

Pour en par­ler, de­man­der de l’aide, ap­pe­lez votre CSSS, la po­lice, la ligne info-abus 1-888-489-ABUS (2287).

Pho­to gra­cieu­se­té

Fau­drait pas prendre grand-mère pour une dinde et grand-père pour son din­don se­ra pré­sen­tée au Quar­tier 50+ de St-Jé­rôme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.