En­core trop d’ani­maux aban­don­nés lors des dé­mé­na­ge­ments

Le Nord - - NOUVEAUX RÉSIDANTS -

La sai­son des dé­mé­na­ge­ments était à peine en­ta­mée que dé­jà, la SPCA Lau­ren­tides- La­belle dé­bor­dait de chiens et de chats aban­don­nés par leur gar­dien. Au der­nier dé­compte, on y comp­tait 42 cha­tons, 111 chats adultes et une ving­taine de chiens.

« Le dé­but

de

la

sai­son

des dé­mé­na­ge­ments coïn­cide avec la sai­son des por­tées, alors notre re­fuge est plein à ca­pa­ci­té et nous de­vons re­fu­ser d’ac­cueillir d’autres ani­maux pour res­pec­ter notre ca­pa­ci­té d’hé­ber­ge­ment et pour pou­voir nous oc­cu­per adé­qua­te­ment de ceux que nous avons dé­jà re­cueillis » , dit Co­rinne Gon­za­lez, di­rec­trice gé­né­rale.

L’adop­tion

Rap­pe­lons que la meilleure so­lu­tion à l’aban­don consiste à trou­ver un ami ou une connais­sance pour adop­ter un ani­mal de com­pa­gnie que l’on ne peut plus gar­der, tout en s’as­su­rant que sa nou­velle fa­mille pour­ra s’en oc­cu­per adé­qua­te­ment.

Op­ter pour l’adop­tion plu­tôt que l’achat dans une ani­ma­le­rie ou chez un éle­veur contri­bue éga­le­ment à sau­ver un maxi­mum d’ani­maux en cette pé­riode de dé­bor­de­ment.

« Aus­si, faire sté­ri­li­ser son ani­mal de com­pa­gnie évite la nais­sance de cha­tons ou de chiots qui se re­trouvent sou­vent sans

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.