Le livre élec­tro­nique: la vague nu­mé­rique conti­nue de dé­fer­ler

Le Nord - - DIVERTISSEMENTS ET SPECTACLES -

Dif­fé­rents son­dages es­timent qu’entre 10 et 16 % des livres ven­dus au Ca­na­da an­glais se­raient nu­mé­riques. Ajou­tez à ce­la les bi­blio­thèques pu­bliques ca­na­diennes hors Qué­bec qui dé­clarent que 3 % de leurs prêts sont en for­mats nu­mé­riques. Ce­ci place le Ca­na­da an­glais au pre­mier rang des es­ti­ma­tions in­ter­na­tio­nales de lec­ture élec­tro­nique.

Aux États-Unis, le nombre d’Amé­ri­cains pos­sé­dant une li­seuse élec­tro­nique frô­le­rait le 30 %. Ce­ci re­pré­sente une hausse consi­dé­rable par rap­port aux 8 % en 2010 !

La si­tua­tion au Qué­bec

Bien que les col­lec­tions de livres nu­mé­riques et leur uti­li­sa­tion aug­mentent à tra­vers le monde, leur adop­tion par les bi­blio­thèques est moins ra­pide. De plus, le livre nu­mé­rique fran­co­phone ac­cuse un re­tard de po­pu­la­ri­té si on le com­pare à son suc­cès dans monde an­glo-saxon.

Au Qué­bec, seule­ment 3 % des livres sont édi­tés en for­mat nu­mé­rique com­pa­ra­ti­ve­ment à 25 % aux États-Unis. « Les grands joueurs comme Ama­zon, Apple et cie ont tar­dé à avoir des bou­tiques fran­co­phones ou qué­bé­coises alors qu’aux États-Unis, le Kindle est là de­puis 2006 à peu près, alors on a pris un cer­tain re­tard », ex­plique M. Marc Bou­tet, pré­si­dent­di­rec­teur gé­né­ral et co­fon­da­teur de De Marque, par­te­naire de l’En­tre­pôt nu­mé­rique.

Un rap­port du Pro­gramme du droit de prêt pu­blic met éga­le­ment en lu­mière deux prin­ci­paux dé­fis. Dans un pre­mier temps, il y a une lutte mon­diale pour éta­blir des condi­tions uni­formes pour la vente de livres nu­mé­riques aux bi­blio­thèques. Les en­jeux com­prennent les prix, les condi­tions des li­cences d’uti­li­sa­tion et les ca­naux de dis­tri­bu­tion. Dans un deuxième temps, il y a re­la­ti­ve­ment peu d’ou­vrages d’au­teurs ca­na­diens dis­po­nibles pour les bi­blio­thèques ca­na­diennes. La ra­re­té d’ou­vrages ca­na­diens en for­mat nu­mé­rique est sou­vent in­vo­quée comme une source de frus­tra­tion par les bi­blio­thé­caires des bi­blio­thèques pu­bliques du Ca­na­da.

La pla­te­forme PRET­NU­ME­RIQUE.CA hé­berge les livres nu­mé­riques des bi­blio­thèques pu­bliques qué­bé­coises. Le Ré­seau Bi­blio des Lau­ren­tides fait par­tie de ce ré­seau. No­tez qu’il suf­fit d’un or­di­na­teur per­son­nel et d’une adresse de cour­riel pour té­lé­char­ger un livre nu­mé­rique.

Qu’en est-il des mai­sons d’édi­tions qué­bé­coises ?

La crois­sance des ventes de livres nu­mé­rique est ex­po­nen­tielle, mais in­suf­fi­sante pour per­mettre aux mai­sons d’édi­tion qué­bé­coises d’in­ves­tir mas­si­ve­ment dans le dé­ve­lop­pe­ment de livres ex­clu­si­ve­ment nu­mé­riques.

Pour­tant le livre nu­mé­rique offre de grandes pos­si­bi­li­tés et n’est pas li­mi­té au for­mat texte noir et blanc. « Il peut aus­si s’ou­vrir aux cou­leurs et aux dif­fé­rents for­mats », men­tionne M. Bou­tet. « Tout ce qui est cou­leur, même aux États-Unis, a tar­dé à se mettre en place pour des ques­tions de for­mats, mais ce sont des en­jeux dont il faut dis­cu­ter. Comment on peut pro­mou­voir da­van­tage les livres de re­cettes, les livres jeu­nesse, les livres de voyage et là, on est en­core qu’au dé­but de ça », ajoute-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.