Jacques Taillon se pré­sente à la mai­rie de Sainte-so­phie

Le Nord - - LA UNE - Ma­thieu Ste-ma­rie

Jacques Taillon, pro­prié­taire des Ar­ti­sa­nats Lau­ren­tiens, a dé­ci­dé de se lan­cer dans la course à la mai­rie de Sainte-So­phie. Le père de fa­mille de 58 ans vou­dra pro­fi­ter du dé­part du maire Yvon Brière pour être élu à la tête du conseil de ville, le 3 no­vembre pro­chain.

« Je me suis dit: M.Brière s’en va, j’ai peur de ce qui va ar­ri­ver. Je veux pour­suivre dans le même sens que lui», a-t-il dit lors d’un en­tre­tien aux bu­reaux du jour­nal Le Nord, lun­di.

Ce­lui- ci af­firme avoir eu une longue conver­sa­tion, il y a quelques jours, avec M.Brière qui, dit-il, l’a fé­li­ci­té pour sa can­di­da­ture. (Yvon Brière confirme au Jour­nal Le Nord avoir dis­cu­té avec M.Taillon ré­cem­ment, mais se garde bien ac­tuel­le­ment, pré­cise-t-il, d’ap­puyer la can­di­da­ture de quel­qu’un en par­ti­cu­lier) « Il a beau­coup d’ex­pé­rience. Si j’ai la chance d’avoir son aide, je vais être heu­reux», ex­plique M.Taillon qui vante «l’hon­nê­te­té et l’ac­ces­si­bi­li­té» du maire qui quit­te­ra son poste après 14 ans à la mai­rie.

Avant d’an­non­cer sa can­di­da­ture pu­bli­que­ment, Jacques Taillon dit avoir beau­coup hé­si­té. « Après en avoir par­lé à ma fa­mille, mes amis et mes em­ployés, j’ai dé­ci­dé de fon­cer. Les gens m’ont dit: Jacques, c’est ton do­maine, je te vois en politique !», af­firme cet homme, ma­rié de­puis près de 40 ans, qui dit dé­jà bé­né­fi­cier d’un bon ap­pui de la po­pu­la­tion.

Pos­sé­dant une ré­si­dence à Sainte-So­phie de­puis un peu plus de 15 ans, M.Taillon af­firme se lan­cer en politique pour le bien-être des gens. «Je ne le fais pas pour l’ar­gent», sou­tient-il.

L’en­tre­pre­neur se pré­sente comme un homme hon­nête et in­tègre. « Quand je fais quelque chose, je me rends jus­qu’au bout. Je suis un gars de pa­role».

Un pro­gramme élec­to­ral pour sep­tembre

S’il est élu maire, il vou­dra prio­ri­ser les per­sonnes âgées, les nou­veaux ar­ri­vants, les fer­miers et le do­maine des loi­sirs. M. Taillon dé­voi­le­ra son pro­gramme élec­to­ral seule­ment au mois de sep­tembre. « Je ne veux pas que les autres can­di­dats à la mai­rie tra­vaillent sur mon pro­gramme», ex­plique-t-il. Une chose est cer­taine: confie-t-il, il ne veut pas aug­men­ter les taxes.

Jacques Taillon n’a pas en­core dé­ci­dé s’il for­me­ra un par­ti ou s'il se pré­sen­te­ra comme in­dé­pen­dant. M. Taillon a ren­con­tré les membres du conseil mu­ni­ci­pal et, se­lon ses dires, cer­tains conseillers se­raient in­té­res­sés, se­lon lui, à re­joindre son fu­tur par­ti, qui, s’il voit le jour, se nom­me­rait le Par­ti des ci­toyens de Sainte-So­phie.

No­tons qu’en juin der­nier, Pa­trick Lan­glois a confir­mé sa can­di­da­ture à la mai­rie de Sainte-So­phie sous la ban­nière du par­ti Ave­nir Sainte-So­phie.

Ma­thieu Ste-ma­rie

Jacques Taillon dit vou­loir pour­suivre le tra­vail amor­cé par le maire de Sainte-So­phie

Yvon Brière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.