« Ce n’est pas vrai que Saint-jé­rôme n’a rien fait » - Martin Pi­geon

Lo­ge­ment so­cial

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Le can­di­dat à la mai­rie de Saint-Jé­rôme Martin Pi­geon ré­agit for­te­ment à l’ar­ticle du Jour­nal Le Nord dans le­quel Vi­sion Saint-Jé­rôme s’en­gage, une fois élu, à pro­mou­voir le lo­ge­ment so­cial. « «C’est un leurre que Vi­sion Saint-Jé­rôme va ré­gler la pro­blé­ma­tique du lo­ge­ment so­cial à Saint-Jé­rôme, » s’in­surge Martin Pi­geon.

Il a d’ailleurs te­nu à ren­con­trer la re­pré­sen­tante du jour­nal au Bourg Saint-An­toine, une co­opé­ra­tive d’ha­bi­ta­tion de 41 lo­ge­ments pour les 55 ans et plus à faible et moyen re­ve­nu, dont un pour­cen­tage des loyers est sub­ven­tion­né par le pro­gramme Ac­cèsLo­gis ad­mi­nis­tré par la So­cié­té d’ha­bi­ta­tion du Qué­bec ( SHQ). Consi­dé­rant que ce pro­jet sou­te­nu par la Ville de Saint-Jé­rôme est «un ex­cellent exemple de suc­cès», M.Pi­geon di­ra que « ce n’est pas vrai que Saint-Jé­rôme n’a rien fait».

Des can­di­dats de Vi­sion Saint-Jé­rôme op­po­sés

Avant tout, le can­di­dat pense que « M.Ma­her au­rait dû consul­ter ses troupes avant de faire une telle dé­cla­ra­tion, dé­nonce-t-il, car deux de ses can­di­dats ont ma­ni­fes­té, dans le pas­sé pas si loin­tain, une vive op­po­si­tion à la ve­nue de lo­ge­ments so­ciaux à Saint-Jé­rôme. »

« Ne ve­nez pas me faire croire que Vi­sion Saint-Jé­rôme est l’op­tion toute dé­si­gnée pour l’avan­ce­ment du lo­ge­ment so­cial à Saint-Jé­rôme» laisse tom­ber le can­di­dat. «Quand tu dis que tu vas être le cham­pion du lo­ge­ment so­cial et que tu as deux membres de ton équipe qui sont op­po­sés, il y a un pro­blème ».

M.Pi­geon rap­pelle qu’au prin­temps 2009, le pro­jet du Bourg Saint-An­toine avait fait l’ob­jet d’un pro­jet d’amen­de­ment de rè­gle­ment de zo­nage de la Ville “qui avait connu une telle op­po­si­tion que le Conseil mu­ni­ci­pal avait dû re­cu­ler puis­qu’il au­rait dû al­ler en ré­fé­ren­dum.”

Martin Pi­geon cite par­mi les ac­teurs qui au­raient “mis du sable dans l’en­gre­nage » Jo­hanne Di­caire, can­di­date de Vi­sion SaintJé­rôme, « elle s’est in­té­res­sée au pro­jet et ne sou­hai­tait pas le voir près de chez elle. »

Mme Di­caire ré­agit : « Je ne suis ab­so­lu­ment pas en désac­cord avec les lo­ge­ments so­ciaux. On (Vi­sion Saint-Jé­rôme) fait du lo­ge­ment so­cial notre che­val de ba­taille, je me ver­rais très mal vous dire que je suis en désac­cord! On connait très bien cette pro­blé­ma­tique. »

« Mon po­si­tion­ne­ment de l’époque? La pro­blé­ma­tique était plus le fait qu’une par­tie de ter­rain était zo­née parc (vert), la par­tie du Bourg Saint-An­toine. J’ai à coeur l’en­vi­ron­ne­ment et j’étais en désac­cord avec le dé­zo­nage de ce ter­rain, pas contre le prin­cipe du pro­jet! »

Ma­dame Di­caire pré­cise qu’elle ré­side tout à cô­té du Bourg Saint-An­toine et que tout se dé­roule par­fai­te­ment bien, « les gens sont très cour­tois. »

M. Pi­geon cite éga­le­ment Be­noît De­lage, conseiller du quar­tier, pré­sident du C.A. de l’Of­fice mu­ni­ci­pal d’ha­bi­ta­tion de la Ville de SaintJé­rôme et can­di­dat de Vi­sion Saint-Jé­rôme.

Se­lon M.Pi­geon, à l’époque, « pour ne pas se mettre de ci­toyens à dos, il (Be­noît De­lage) les conseillait sur des mo­da­li­tés du «comment faire avor­ter le pro­jet» lors de la si­gna­ture du re­gistre. »

« Je trouve ça pe­sant comme af­fir­ma­tion, nous dit au té­lé­phone M. De­lage. Je suis sur­pris de sa­voir que M Pi­geon se rap­pelle ce qui a été dis­cu­té au conseil de ville il y a trois ans. Et il n’a ja­mais été avec moi dans les ren­contres avec les ci­toyens! »

M. De­lage nous ex­plique que les ci­toyens lui ont po­sé des ques­tions et qu’il y a ré­pon­du, tout sim­ple­ment. « Ça se fait sur base ré­gu­lière au conseil ou après. J’ai don­né de l’in­for­ma­tion ».

« Pour le Bourg Saint-An­toine, les gens au­tour avaient peur à cause de l’acha­lan­dage. »

Par ailleurs, Be­noit De­lage se dit très sur­pris : « Je se­rais très mal pla­cé de dire que je suis contre les lo­ge­ments so­ciaux alors que je suis le pré­sident du C.A. de l’OMH ! »

La Ville col­la­bo­re­rait

Martin Pi­geon in­siste sur le fait que, de tout temps, la Ville de Saint-Jé­rôme amasse des sommes d’ar­gent an­nuel­le­ment dé­diées au lo­ge­ment so­cial. Il as­sure que lors­qu’un pro­jet s’avère in­té­res­sant la Ville col­la­bore avec les in­ter­ve­nants pour dé­ter­mi­ner le meilleur en­droit pos­sible pour la ve­nue de ces in­fra­struc­tures.

« La grande pro­blé­ma­tique est celle du «pas dans ma cour». Vous pou­vez faire toutes les consul­ta­tions que vous vou­drez, l’en­semble des gens vous di­ra qu’ils sont pour sauf le jour ou l’en­droit de la construc­tion fu­ture se­ra connu, » sou­tient-il.

Par consé­quent, pour lui, « il y a toute une édu­ca­tion ci­toyenne à faire au­près de la po­pu­la­tion pour ne pas «ghettoïser» ces ci­toyens et of­frir des lo­ge­ments de qua­li­té. »

Martin Pi­geon fait re­mar­quer que la Ville a four­ni le ter­rain per­met­tant ain­si la construc­tion de la co­opé­ra­tive, en plus de 5 ans d’exemp­tion de taxes.

Un pro­jet de lo­ge­ments so­ciaux de 6 M$, avec la par­ti­ci­pa­tion de la SHQ, qui a fi­nan­cé près de la moi­tié de l’in­ves­tis­se­ment.

«Un autre pro­jet de 65 lo­ge­ments est d’ailleurs en voie de réa­li­sa­tion sur le ter­rain juste à cô­té du Bourg Saint-An­toine sur un ter­rain qui ap­par­tient à la Mu­ni­ci­pa­li­té, »nous dit Martin Pi­geon.

Par ailleurs, il nous confirme que la ville de Saint-Jé­rôme a un quo­ta de dé­ve­lop­pe­ment d’uni­tés de lo­ge­ments so­ciaux à res­pec­ter, quo­ta dé­ter­mi­né par la SH.Q

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Martin Pi­geon de­vant la coop d’ha­bi­ta­tion Bourg Saint-An­toine. Un im­meuble de 41 lo­ge­ments pour per­sonnes de 55 ans et plus à faible et moyen re­ve­nu.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.