Fer­me­ture de Saint-ni­cho­las : Op­tion Ci­toyenne se ques­tionne

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

L’Op­tion ci­toyenne dé­plore la mau­vaise pla­ni­fi­ca­tion de la Ville concer­nant l’en­tre­tien de son ré­seau rou­tier. «Le dé­ve­lop­pe­ment ef­fré­né que connaît ac­tuel­le­ment Saint-Co­lom­ban de­mande une pla­ni­fi­ca­tion ri­gou­reuse et une col­la­bo­ra­tion ef­fi­ciente avec les autres pa­liers gou­ver­ne­men­taux,» dé­nonce son chef, Jean Du­mais

Se­lon lui, il ap­pa­raît in­con­ce­vable qu’en l’es­pace de trois ans, une ar­tère prin­ci­pale de la ville soit en­core une fois to­ta­le­ment blo­quée. «Nous sa­vons per­ti­nem­ment que l’en­tre­tien du pont de l’im­por­tante voie de cir­cu­la­tion qu’est la Côte Saint-Ni­cho­las re­lève du Mi­nis­tère des Trans­ports, tout comme la mon­tée de l’Église. Ce­pen­dant, il nous ap­pa­raît in­ima­gi­nable que rien n’ait été fait pour pla­ni­fier une voie de contour­ne­ment du­rant les tra­vaux,» dé­plore le chef de l’Op­tion ci­toyenne.

«Dé­tours pé­nibles»

De son cô­té la can­di­date de l’Op­tion Ci­toyenne, Sté­pha­nie Trem­blay, se dé­sole de la si­tua­tion qui force chaque ma­tin des mil­liers de Co­lom­ba­noises et de Co­lom­ba­nois à réa­li­ser des dé­tours pé­nibles entre les dé­pla­ce­ments des en­fants à l’école, ou la gar­de­rie et le tra­vail. «Ce­la fait deux fois que la Côte Saint-Ni­cho­las est fer­mée pen­dant plu­sieurs mois, on a net­te­ment l’im­pres­sion qu’il y a un manque de pla­ni­fi­ca­tion dans notre Ville et qu’on im­pro­vise al­lé­gre­ment. Comment se fait-il qu’on n’a pas ou­vert une voie al­ter­na­tive entre le Do­maine du Bois Dor­mant que nous ha­bi­tons et le Do­maine Le­beau, comme ça c’était fait il y a quelques an­nées, et ain­si per­mettre aux gens de cir­cu­ler sans ces ex­ces­sifs dé­tours? » se ques­tionne Sté­pha­nie Trem­blay

Toutes les pos­si­bi­li­tés ont été étu­diées par le MTQ

Pour l’Équipe Jean Du­mais, il est clair qu’une com­mu­ni­ca­tion ef­fi­ciente doit constam­ment exis­ter entre la Ville et le Mi­nis­tère des Trans­ports pour évi­ter des pro­blèmes comme ceux cau­sés par une nou­velle fer­me­ture de l’im­por­tante la Mon­tée Saint-Ni­cho­las. Se­lon eux, les res­pon­sables au­raient pu, et peuvent en­core, en col­la­bo­ra­tion avec le MTQ, mettre en oeuvre des so­lu­tions pour contrer un pro­blème de cir­cu­la­tion ma­jeure qui se­ra am­pli­fié avec la ren­trée sco­laire et sou­te­nir les ci­toyens de Saint- Co­lom­ban qui en su­bissent les ré­per­cus­sions.

Isa­belle Ga­gné, conseillère en com­mu­ni­ca­tion au mi­nis­tère des Trans­ports du Qué­bec (MTQ), di­rec­tion des Lau­ren­tides-La­nau­dière, ex­plique que la Côte Saint-Ni­cho­las est ef­fec­ti­ve­ment une rue mu­ni­ci­pale et le pont est sous ju­ri­dic­tion du mi­nis­tère des Trans­ports. Se­lon elle, ce­lui-ci a étu­dié toutes les pos­si­bi­li­tés de voies de contour­ne­ment. « Mal­heu­reu­se­ment on est à proxi­mi­té de ter­rains pri­vés, avec beau­coup de fosses sep­tiques, on ne pou­vait pas faire de che­mins tem­po­raires. Toutes les pos­si­bi­li­tés ont été étu­diées par le MTQ. » Le pont da­tant de 1954 était en « fin de vie».

Pho­to gra­cieu­se­té

La can­di­date de l’Op­tion Ci­toyenne dans le dis­trict 5, Sté­pha­nie Trem­blay, avec son conjoint et ses trois en­fants, ain­si que le can­di­dat à la mai­rie Jean Du­mais.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.