Mis­sion ac­com­plie pour le Fes­ti­val du ci­né­ma d’ici à Pré­vost

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET SPECTACLES - Fran­çoise Le Guen

Une pre­mière édi­tion du Fes­ti­val du ci­né­ma d’ici à Pré­vost (FCIP), cou­ron­née de suc­cès. Un fes­ti­val qui se dé­rou­lait du 6 au 8 sep­tembre der­nier, dans le cadre du ving­tième an­ni­ver­saire du Ci­né-Club de Pré­vost.

En fai­sant la pro­mo­tion du ci­né­ma d’ici, le FCIP avait comme ob­jec­tif de sou­te­nir notre cul­ture et de dé­ve­lop­per son pu­blic. Et c’est mis­sion ac­com­plie. La pro­gram­ma­tion de seize évé­ne­ments en trois jours, com­pre­nant la pro­jec­tion de dix films qué­bé­cois, a en ef­fet at­ti­ré plu­sieurs cen­taines de spec­ta­teurs.

«Notre plus grande fier­té au Ci­né-Club de Pré­vost est d’avoir per­mis à des gens de se dé­cou­vrir un in­té­rêt pour le ci­né­ma de ré­per­toire et d’avoir mon­tré aux ci­néastes in­vi­tés que notre pu­blic avait une grande ou­ver­ture d’es­prit, a sou­li­gné la co­or­don­na­trice du fes­ti­val, Ju­lie Cor­beil.

«Je pense que les ren­contres avec les ci­néastes sont les mo­ments les plus ma­giques de ce Fes­ti­val. Ils ont tous été char­més par notre coin de pays et par notre pu­blic ci­né­phile,» pour­suit-elle.

Une soi­rée d’ou­ver­ture mé­mo­rable

Réunis­sant les membres fon­da­teurs du Ci­né-club de Pré­vost d’il y a vingt ans, la soi­rée d’ou­ver­ture du 6 sep­tembre était cha­peau­tée par la porte-pa­role du FCIP, Ch­loé Ro­bi­chaud. La jeune réa­li­sa­trice de 25 ans, en­cen­sée au­tant à Cannes qu’au To­ron­to In­ter­na­tio­nal Film Fes­ti­val (TIFF), a par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­cié son pas­sage à Pré­vost. “Il est dif­fi­cile pour les films qué­bé­cois de faire leur place sur nos propres écrans de ci­né­ma. Et ceux qui y par­viennent n’y res­tent que quelques se­maines. Des fes­ti­vals comme ce­lui-ci sont d’une grande im­por­tance,” a-t-elle sou­li­gné. La pro­jec­tion de son film Sa­rah pré­fère la course, de­vant une salle comble de 150 per­sonnes, a d’ailleurs bat­tu tous les re­cords d’as­sis­tance du Ci­né­Club de Pré­vost, ce qui pré­sage un fu­tur pro­met­teur pour le ci­né­ma dans cette mu­ni­ci­pa­li­té.

Des ren­contres pri­vi­lé­giées

Par ailleurs, que ce soit des ci­né­philes aguer­ris, des cu­rieux ou de jeunes réa­li­sa­teurs de de­main, les pé­riodes de ques­tions après les pro­jec­tions ont été très ap­pré­ciées par les spec­ta­teurs. Elles ont per­mis une ren­contre pri­vi­lé­giée avec les ar­ti­sans du ci­né­ma qué­bé­cois et une ap­pré­cia­tion éten­due de leurs oeuvres. Le film de clô­ture du FCIP, Tout ce que tu pos­sèdes de Ber­nard Émond, a lui aus­si at­ti­ré plus de 100 spec­ta­teurs. L’échange avec le réa­li­sa­teur a été très co­lo­ré. “Il n’y a au­cun film qué­bé­cois qui est ren­table. Même les co­mé­dies. Se do­ter d’un ci­né­ma qué­bé­cois de­vient donc un choix de so­cié­té” a-t-il men­tion­né.

Des ajus­te­ments

Le co­mi­té or­ga­ni­sa­teur du FCIP et l’im­por­tante équipe de bé­né­voles qui ont tra­vaillé sans re­lâche pour la mise sur pied et le bon dé­rou­le­ment de ce fes­ti­val note que des ajus­te­ments se­ront né­ces­saires pour at­ti­rer plus de jeunes, dans le cas d’une éven­tuelle pro­chaine édi­tion. Les évé­ne­ments jeu­nesses et fa­mi­liaux n’ont pas connu le suc­cès qu’ils mé­ri­taient Le co­mi­té or­ga­ni­sa­teur du FCIP se pen­che­ra sur des stra­té­gies pour que les jeunes fa­milles de la ré­gion se sentent da­van­tage concer­nées par les ac­ti­vi­tés cultu­relles lo­cales et qu’ils y par­ti­cipent plus ac­ti­ve­ment.

Pho­tos Fran­çoise Le Guen

Le ven­dre­di 6 sep­tembre à 19 h 30, de nom­breux in­vi­tés par­ti­ci­paient au cock­tail d’ou­ver­ture, en pré­sence de la porte-pa­role du FCIP, Ch­loé Ro­bi­chaud, qui pré­sen­tait son film ova­tion­né à Cannes «Sa­rah pré­fère la course». Elle est ici avec Ni­cole Des­champs, Diane Meu­nier et Ju­lie Cor­beil de­vant la salle Saint-Fran­çois-Xa­vier à Pré­vost

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.