Une école de ju­do ouvre ses portes à Saint-Jé­rôme

Le Nord - - SPORTS - Ma­thieu Ste-Ma­rie

Le Jé­rô­mien Sté­phane Ga­rand s’est as­so­cié à deux en­traî­neurs ( sen­sei) et sa femme Ca­the­rine Morin pour ou­vrir une école de ju­do dans les lo­caux du Cégep de Saint-Jé­rôme.

Cette école se dé­die à tous les pu­blics. Les gens qui veulent faire de la com­pé­ti­tion, ap­prendre ou ap­pro­fon­dir dif­fé­rentes tech­niques, se mettre en forme ou sim­ple­ment pra­ti­quer un sport y trouve leur compte, sou­ligne M.Ga­rand.

« On vise une clien­tèle de 5 à 77 ans. Avec nos dif­fé­rentes ex­pé­riences, nous abor­dons plu­sieurs vo­lets de ce sport, dont le cô­té com­pé­ti­tif et tech­nique», sou­ligne l’homme qui com­pé­ti­tionne sur la scène in­ter­na­tio­nale de­puis plu­sieurs an­nées.

Avec l’ou­ver­ture de cette école, Sté­phane Ga­rand es­père, entre autres, at­ti­rer des en­fants qui connaissent des dif­fi­cul­tés de concen­tra­tion.

« Quand j’étais jeune, j’étais très tur­bu­lent et le ju­do a réus­si à me sau­ver. Je veux que ça ar­rive à d’autres en­fants. Ce sport peut les ai­der à che­mi­ner dans la vie», dit-il.

C’est d’ailleurs dans le but d’ai­der et de dé­ve­lop­per les gens que cette école a vu le jour. L’as­pect fi­nan­cier n’est pas une mo­ti­va­tion pour M.Ga­rand.

« Si un jeune qui n’a pas d’ar­gent veut faire du ju­do, on va l’ac­cep­ter, c’est cer­tain » , ex­plique le ju­do­ka, père de trois en­fants qui pra­tiquent aus­si cette dis­ci­pline.

La fon­da­tion de ce club de ju­do est un rêve de jeu­nesse pour le Jé­rô­mien. « Lorsque j’ai re­çu ma ceinture blanche en 1979, je me suis dit qu’un jour j’al­lais ou­vrir mon école», se sou­vient-il.

Les cours ont lieu le lun­di, mer­cre­di et ven­dre­di soir. Pour plus d’in­for­ma­tion, on se rend au www.do­jo­zen­shin.ca

Un dé­fi per­son­nel

Elyse Ri­ve­ra qui s’en­traîne de­puis août 2012 à rai­son de 3 à 4 fois par se­maine s’est fixé un ob­jec­tif per­son­nel: réa­li­sé un chro­no de 2h20. Tou­te­fois, elle croit qu’elle peut re­tran­cher cinq mi­nutes à ce temps. « Il y a un mois, j’avais des craintes, mais main­te­nant je peux dire que je suis vrai­ment prête » , af­firme-t-elle.

Pour se pré­pa­rer, Elyse a ré­cem­ment cou­ru 18 ki­lo­mètres sur une route à Saint-Ca­lixte qui, se­lon elle, est un par­cours plus dif­fi­cile que ce­lui qu’elle af­fron­te­ra le 22 sep­tembre dans la mé­tro­pole.

À deux se­maines de l’évé­ne­ment, il lui reste en­vi­ron 500 $ à amas­ser pour at­teindre son ob­jec­tif fi­nan­cier. Pour ce faire, elle or­ga­ni­se­ra dans les pro­chains jours une vente-dé­bar­ras dans le sta­tion­ne­ment du bar Le Step à Sain­teSo­phie. La po­pu­la­tion peut aus­si l’en­cou­ra­ger en se ren­dant sur le site In­ter­net www.le­sex­ploits­du­coeur.ca

Gra­cieu­se­té

Le ju­do­ka Sté­phane Ga­rand a réa­li­sé un rêve de jeu­nesse en ou­vrant ré­cem­ment son école de ju­do.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.