Les can­di­dates prennent leur place!

RFL:lan­ce­ment des can­di­da­tures fé­mi­nines

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Un évé­ne­ment fes­tif qui cé­lé­brait avant tout l’en­ga­ge­ment des can­di­dates de toute la ré­gion des Lau­ren­tides.

On ne peut s’em­pê­cher de rap­pe­ler la dé­cla­ra­tion de Ma­dame Léa Cou­si­neau, femme politique et fé­mi­niste en­ga­gée, re­con­nue pour son lea­der­ship, in­vi­tée lors du lan­ce­ment par le RFL en fé­vrier der­nier du «Par­cours de la can­di­date : « Il est connu que plu­sieurs femmes pos­sèdent une vi­sion no­va­trice des af­faires mu­ni­ci­pales et qu’elles ont plei­ne­ment les com­pé­tences pour gou­ver­ner. Le monde mu­ni­ci­pal ne peut se pas­ser de la contri­bu­tion des femmes : c’est une ques­tion d’ef­fi­ca­ci­té, d’équi­té, d’éga­li­té et de dé­mo­cra­tie. »

Les femmes consti­tuent 50 % de la po­pu­la­tion, mais re­pré­sentent 30 % des élues aux conseils mu­ni­ci­paux, dont 16% seule­ment à la mai­rie. « C’est trop peu » fai­sait re­mar­quer la pre­mière femme élue à la pré­si­dence d’un par­ti politique mu­ni­ci­pal au Qué­bec.

Au­dace et de cou­rage

Par ailleurs, le RFL en a pro­fi­té pour sa­luer toutes celles qui font preuve d’au­dace et de cou­rage en par­ti­ci­pant à la vie mu­ni­ci­pale aus­si con­crè­te­ment. «Cette an­née, nous avons été im­pres­sion­nées de consta­ter qu’au­tant de femmes se pré­sentent aux élec­tions, mais sur­tout, nous étions heu­reuses de les voir plus confiantes et dé­ter­mi­nées que ja­mais! Cette as­su­rance af­fir­mée dé­montre que nos ef­forts pour pro­mou­voir la par­ti­ci­pa­tion des femmes dans les lieux dé­ci­sion­nels ont por­té fruit» a sou­li­gné Vi­cky Lan­glais, co­or­don­na­trice au RFL.

« Plus il y au­ra de femmes can­di­dates, plus de femmes se­ront élues «

Pour Blanche Pa­ra­dis, co­or­don­na­trice Ré­seau des Tables, concep­trice du guide Par­cours de la can­di­date, « Sep­tembre, c’est le der­nier droit avant la date li­mite de dé­pôt des can­di­da­tures qui est éta­bli au ven­dre­di 4 oc­tobre 2013. Notre but, c’est qu’un nombre maxi­mal de femmes se porte can­di­dates. Plus il y au­ra de femmes can­di­dates, plus de femmes se­ront élues. Se­lon les statistiques de la der­nière élec­tion mu­ni­ci­pale, une ma­jo­ri­té des femmes qui

« Il y au­ra bien­tôt trois ans que nous sommes à l’écoute des ci­toyens de Saint-Jé­rôme et ce slo­gan, ce sont eux qui nous l’ont sug­gé­ré. Les Jé­rô­miens nous le ré­pètent jour après jour : notre ville doit se sont pré­sen­tées ont été élues. Ce­la si­gni­fie aus­si que la po­pu­la­tion sou­tient l’en­ga­ge­ment des femmes en politique mu­ni­ci­pale.»

Pho­to gra­cieu­se­té

Jeu­di soir, c’est près d’une soixan­taine de can­di­dates dé­si­rant bri­guer un poste de conseillère ou de mai­resse qui as­sis­tait au 5 à 7 du Ré­seau des femmes des Lau­ren­tides (RFL).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.