«Martin Pi­geon n’était pas en conflit d’in­té­rêts» -Marc Gas­con

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

« M. Pi­geon n’était pas en conflit d’in­té­rêts, d’au­cune fa­çon. Il est pro­prié­taire d’un fonds de terre qu’il loue à quel­qu’un qui fait des fleurs. Il n’a pas de lien. Il loue son fonds de terre, » a fait sa­voir le maire de Saint-Jé­rôme, Marc Gas­con, com­men­tant lors d’un point de presse, mar­di soir après la séance du conseil mu­ni­ci­pal, les dé­cla­ra­tions de Vi­sion SaintJé­rôme es­ti­mant se­lon leurs al­lé­ga­tions que le conseiller s’est pla­cé en conflit d’in­té­rêts.

Mise au point

« Ça ce ne me dé­range pas de com­men­ter, de fa­çon ad­mi­nis­tra­tive, sur les faits re­pro­chés à M. Pi­geon, nous dit par ailleurs M. Gas­con. Lors­qu’est ve­nu le temps de cette ques­tion-là, M Pi­geon avait lui­même ou­vert le jeu au­près de la mai­rie, au­près du greffe. La dé­ci­sion qui avait été prise d’oc­troyer les fonds (un con­trat à Ser­vices Hor­ti­coles Mi­ra­bel), un con­trat qui a été don­né par le co­mi­té exé­cu­tif, M. Pi­geon n’était même pas pré­sent lors de la dé­ci­sion d’une part, et vou­lant être plus blanc que blanc, lors­qu’on a dé­po­sé la dé­ci­sion du co­mi­té exé­cu­tif au conseil, M. Pi­geon s’était re­ti­ré alors qu’il n’avait pas à le faire, » pour­suit le maire.

« J’en sor­ti­rai gran­di »

Par ailleurs le conseiller Martin Pi­geon, can­di­dat à la mai­rie de Saint-Jé­rôme, fai­sait une dé­cla­ra­tion hier soir, au dé­but de la séance du conseil mu­ni­ci­pal, ex­pli­quant les contraintes qu’il vit. « […] À par­tir de ce mo­ment, outre cla­mer mon in­no­cence et en faire la preuve ul­té­rieu­re­ment, je suis contraint à une re­te­nue cer­taine par or­don­nance de la com­mis­sion mu­ni­ci­pale. Les dé­cla­ra­tions in­cen­diaires à l’égard de qui­conque est à l’ori­gine de cet état de fait ne sont pas ap­pro­priées pour l’ins­tant. C’est quand même pa­ra­doxal, on est à l’aube d’une cam­pagne élec­to­rale, on tente de me bâillon­ner alors que j’au­rais tant à dire. […]»

Martin Pi­geon ajoute : « Pa­ral­lè­le­ment à ce­la, je fais l’ob­jet de ten­ta­tives d’in­ti­mi­da­tions pour les­quelles j’ai consul­té les meilleures per­sonnes res­sources sus­cep­tibles de me gui­der dans ces mo­ments par­ti­cu­liè­re­ment désa­gréables et je vous in­forme que cet état de fait ne m’im­pres­sionne guère et ne ra­len­tit en rien mon dé­sir de de­ve­nir le pro­chain maire de Saint-Jé­rôme. »

« Ma ré­si­lience et mon in­té­gri­té que j’ai mis toute une vie à bâ­tir me dictent que je ne peux et que je ne dois pas me lais­ser abattre, mais plu­tôt fon­cer et dé­mon­trer que la vé­ri­té doit pri­mer. Ain­si, je ver­rai ma ré­pu­ta­tion ré­ta­blie et j’en sor­ti­rai gran­di, » pour­suit-il.

Souf­frant d’une otite, M. Pi­geon a quit­té la séance du conseil tout de suite après sa dé­cla­ra­tion.

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Martin Pi­geon (au centre), can­di­dat à la mai­rie de Saint-Jé­rôme. Par­ti En­semble Saint-Jé­rôme, pour y voir clair!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.