« Lais­sez-vous ai­der! »

Le Nord - - ACTUALITÉS -

Va­lé­rie 15 ans, a té­moi­gné lors de ce point de presse. La DPJ est ar­ri­vée quand Va­lé­rie était bé­bé (toxi­co­ma­nie, vio­lence de l’en­tou­rage). Un sui­vi a alors été fait. « Quand ma mère est dé­cé­dée, j’étais jeune - Va­lé­rie avait trois ans -. Mon père a dis­pa­ru. Suite à ça j’ai dé­ve­lop­pé des troubles de com­por­te­ments. J’ai fait en­vi­ron six fa­milles d’ac­cueil. En­suite ma tante pa­ter­nelle m’a adop­té à l’âge de huit ans, » ra­conte Va­lé­rie. « Au dé­but j’en vou­lais à la DPJ, j’étais ré­vol­tée, mais main­te­nant, avec mon che­mi­ne­ment, j’ai com­pris. Ça m’a ap­por­té beau­coup plus de bien que de mal! Il y a beau­coup de gens qui disent que la DPJ, ça ne de­vrait exis­ter, mais moi je peux voir le bien que ça m’a ap­por­té, pour­suit Va­lé­rie. Je peux voir mon ave­nir, ça m’a ap­por­té de la sta­bi­li­té. Je ne pense pas que je se­rais là au­jourd’hui si la DPJ n’avait pas exis­té. » « Main­te­nant, je réa­lise qu’il faut al­ler vers l’avant et j’ai plein de pro­jets en tête. Lais­sez-vous ai­der, ça va vous ou­vrir les yeux, ou­vrir les pos­si­bi­li­tés, » est le mes­sage que lance Va­lé­rie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.