117 rai­sons et 15 at­trac­tions. Si j’avais ton char…

Le Nord - - ACTUALITÉS -

Les pa­rents que nous sommes sont confi­nés (Ha! Ha! Ha! Ha!) à se plaire dans une four­gon­nette. Et c’est avec em­pres­se­ment, sé­cu­ri­té et fier­té que nous l’uti­li­sons pour dé­pla­cer les quatre en­fants.

Par­mi les 20 000 km par an qu’on re­trouve à l’odo­mètre, il y a les pro­me­nades ty­piques que sont les rac­com­pa­gne­ments de l’école vers les amis, les clas­siques «en voi­ture» pour les cours de ci et les cours de ça et sans ou­blier l’éter­nelle épi­ce­rie et puis ce­la.

J’en passe, car nous se­rions en­core là en dé­cembre à dé­crire l’uti­li­sa­tion fa­mi­liale du sept pas­sa­gers.

Si j’avais…

Vous me di­riez au­to»…

Oui les amis c’est une voi­ture éco­no­mique en es­sence et for­mat ré­duit qui se faufile avec ai­sance lors de mes vi­sites sur l’île Jé­sus ou à l’ombre du Mont-Royal. Ah ! Comme il est loin le temps de ma 318I.

Bon, sèche tes pleures le grand et rap­pel­le­toi la pré­misse de cette chro­nique.

Si j’avais le bo­lide dé­ca­po­table de Be­noit, le gars des cou­ver­tures exo­tiques. Si j’avais une mo­to­cy­clette de type «chop­per» comme vue à la sta­tion-ser­vice ou si j’avais l’au­to­bus

: « Alain tu as une autre des Mon­ta­gnards, quelles se­raient pour vous, pour moi ou pour les tou­ristes af­fa­més de dé­cou­vertes, les 117 rai­sons d’em­prun­ter la 117 et les 15 at­trac­tions ma­jeures que l’on ver­rait de l’au­to­route 15 dans notre ré­gion?

Hum, il faut d’abord dé­ter­mi­ner où com­mencent les Lau­ren­tides ? Est-ce à la 640, comme le disent cer­tains? D’autres pré­fèrent que l’on parle de Saint-Jé­rôme comme dé­but des Lau­ren­tides, mais pour les be­soins de la cause nous pren­drons: aux abords de l’au­to­route 50 jus­qu’à Mont-Lau­rier.

Cou­leurs et pommes

À bien y pen­ser j’au­rais peut-être dû prendre Saint-Jé­rôme, car dans le coin de l’au­to­route 50 sur Cu­ré-La­belle (117), il y a deux rai­sons plu­tôt exo­tiques pour em­prun­ter ce che­min. Ré­flé­chis­sons en­semble. C’est la sai­son des cou­leurs et des pommes. Nous sa­vons que les tou­ristes asia­tiques et eu­ro­péens raffolent de nos feuilles rou­gies, mais pour s’y rendre par où de­vraient- ils pas­ser?

Bon quit­tons la 117, his­toire de ne pas créer trop long­temps de ma­laise et al­lons avoir la 15. Nous sommes en au­to et sur la 15 c’est le fes­ti­val de l’au­to…où un conces­sion­naire n’at­tend pas l’autre et le tout ma­rié avec de vastes sta­tion­ne­ments pour nos centres com­mer­ciaux et «Out­lets». À mon avis les tou­ristes de l’Es­trie de Am­qui ou de Ba­li en ont eux aus­si lol.

Il y a les tra­vaux rou­tiers. C’est vrai nous pour­rions leur mon­trer le tra­vail des firmes d’in­gé­nieurs et ne pas men­tion­ner que peu­têtre cer­taines d’entres elles sont peut- être ci­tées à la com­mis­sion Charbonneau.

C’est quand même de­ve­nu une at­trac­tion de l’au­to­route 15 qui en ré­sulte en une rai­son d’em­prun­ter la 117. LOL

Re­tour à Sainte-So­phie

Bon je rem­barque dans la four­gon­nette pour consta­ter qu’il est en­vi­ron 18h00. Le so­leil va se cou­cher, mais les Jean-Ma­ry ont dé­ci­dé de trou­ver une 118e rai­son d’uti­li­ser la 117 et une 16e at­trac­tion pour la 15 grâce à une soi­rée im­pro­vi­sée de géocaching. Chaque rue, bou­le­vard, rang, route est un at­trait des Lau­ren­tides sus­cep­tibles de plaire et d’être dé­cou­verts par vous moi ou un tou­riste asia­tique sur la route des cou­leurs. D’ailleurs il y avait en em­prun­tant la 158, en di­rec­tion du vil­lage de Sainte-So­phie, site de la pre­mière course où des dis­tances de 1, 5 et 10 kms ont été cou­rues. Et plus au nord cette même jour­née du 29 sep­tembre, mal­gré l’ab­sence cette an­née du Grand Prix des cou­leurs, notre Chan­tal Ger­main a pour une Xième fois gra­vi à la course le Mont-Trem­blant pour y ob­ser­ver ce­ci… Rai­son nu­mé­ro 119 ! Trou­vez la vôtre !

Photo Alain Jean-Ma­ry

1 On s’est bien amu­sé, di­manche, à Sain­teSo­phie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.