Les arts de la scène et l’Internet

Com­ment ex­ploi­ter les nou­velles sources de re­ve­nu nu­mé­rique ?

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET SPECTACLES -

Avec l’in­cer­ti­tude qui en­toure les sub­ven­tions en culture, et la dif­fi­cul­té à trou­ver du fi­nan­ce­ment du mi­lieu des af­faires, les or­ga­ni­sa­teurs de spec­tacles se doivent de trou­ver de nou­velles sources de re­ve­nus, et sou­vent même de re­voir leur mo­dèle éco­no­mique.

Dans les der­nières an­nées, Internet et les ré­seaux so­ciaux ont bou­le­ver­sé la consom­ma­tion de biens cultu­rels et ont trans­for­mé le mode de consom­ma­tion des biens cultu­rels.

En France par exemple, la vente de billets de spec­tacles en ligne croît de 15 à 20% par an (se­lon une ana­lyse du ca­bi­net Ro­land Ber­ger, juillet 2010). 34% des in­ter­nautes suivent des ar­tistes mu­si­caux sur les ré­seaux so­ciaux ; 35% font sou­vent ou de temps en temps dé­cou­vrir à leurs contacts un titre qu’ils aiment, et près d’un in­ter­naute sur cinq par­tage ré­gu­liè­re­ment via les ré­seaux so­ciaux ses com­men­taires sur un concert ou un spec­tacle au­quel il as­siste (étude IFOP, Ob­ser­va­toire des ré­seaux so­ciaux, no­vembre 2012).

Avec les com­mu­nau­tés vir­tuelles qui se créent au­tour d’ar­tistes ou d’évè­ne­ments, le pu­blic a dé­sor­mais ac­cès à une offre et un conte­nu cultu­rel élar­gi.

Nu­mé­ri­sa­tion de la culture

Face à cette mutation pro­fonde, pe­tits et grands ac­teurs du monde du spec­tacle n’ont d’autre choix que de s’adap­ter à cette nu­mé­ri­sa­tion de la culture et aux nou­velles de­mandes de leur pu­blic. Que ce soit des conte­nus sup­plé­men­taires, une ac­ces­si­bi­li­té di­recte à l’ar­tiste, ou le fait d’in­cor­po­rer une com­mu­nau­té avec la­quelle on peut échan­ger. Cet en­ri­chis­se­ment passe par une connais­sance poin­tue de ses clients et une ana­lyse des pro­fils des ache­teurs.

Grâce à Internet, les or­ga­ni­sa­teurs de spec­tacles dis­posent dé­sor­mais d’une mine d’in­for­ma­tions ex­cep­tion­nelle sur leurs pu­blics : dé­cryp­tage des com­por­te­ments d’achat, du par­tage d’in­for­ma­tions, connais­sance des goûts ar­tis­tiques, etc.

Les in­for­ma­tions dis­po­nibles grâce à Internet per­mettent d’in­no­ver, de faire évo­luer ou de créer une offre en­ri­chie et adap­tée aux at­tentes des consom­ma­teurs cultu­rels de plus en plus de­man­dant. Les pos­si­bi­li­tés sont mul­tiples, al­lant de la dif­fu­sion d’in­for­ma­tions ci­blées à la re­fonte des abon­ne­ments ba­sée sur les goûts et les usages, en pas­sant par la fi­dé­li­sa­tion des membres grâce à des avan­tages re­la­ti­ve­ment à leurs at­tentes ou en­core la créa­tion de pro­duits spé­ci­fiques.

Ces nou­veaux ser­vices vir­tuels per­mettent de sé­duire le pu­blic, de dé­ga­ger des re­ve­nus com­plé­men­taires et peuvent idéa­le­ment con­tri­buer au main­tien d’une offre de spec­tacles di­ver­si­fiée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.