«L’Équipe Rous­seau vous ment dès le dé­but de la cam­pagne»

-Bru­no La­roche, maire sor­tant de Saint-Hip­po­lyte

Le Nord - - ACTUALITÉS - Ma­thieu Ste-Ma­rie

Le maire Bru­no La­roche ac­cuse l’as­pi­rant à la mai­rie Gilles Rous­seau de men­tir concer­nant la dette de la mu­ni­ci­pa­li­té de Saint-Hip­po­lyte.

Dans l’édi­tion du 2 oc­tobre der­nier du Jour­nal Le Nord, M.Rous­seau af­fir­mait qu’«à la fin de 2009, la dette était de 6,3 mil­lions $. Elle est ren­due à 14 mil­lions $ à la fin de 2013».

Le maire sor­tant La­roche af­firme plu­tôt que la dette s’élève à 8,6 mil­lions $. « Ce­la com­mence mal, car l’équipe Rous­seau, qui veut ré­ta­blir le cli­mat de confiance, vous ment dès le dé­but de sa cam­pagne élec­to­rale! Ils parlent, pro­ba­ble­ment par sou­ci de trans­pa­rence, uniquement de la dette à l’en­semble et non de la dette to­tale», af­firme M. La­roche.

Le maire, qui sollicitera un deuxième man­dat, rap­porte que la dette à l’en­semble (payée pour les in­fra­struc­tures) est de 6.2 mil­lions $, que la dette par sec­teur ( nou­veau pa­vage payé par les ci­toyens du sec­teur vi­sés) est de 1 mil­lion $ et que la dette des sub­ven­tions ac­cor­dées qui oblige la mu­ni­ci­pa­li­té à prendre le to­tal du rè­gle­ment d’em­prunt est de près d’un mil­lion $.

Le chef d’Équipe La­roche note que « la dette à payer par l’en­semble des ci­toyens était de 6 347 898 $ en 2009 et de 6 619 348 $ à la fin 2012. « La dette à l’en­semble n’a aug­men­té que de 271 450 $ mal­gré tous les in­ves­tis­se­ments que nous avons réa­li­sés», ter­mine-t-il.

Gra­cieu­se­té

Bru­no La­roche ac­cuse le can­di­dat à la mai­rie Gilles Rous­seau de men­tir à pro­pos de la dette.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.