12 014$ pour une an­née à l’uni­ver­si­té

Le Nord - - ACTUALITÉS - Marc-An­dré Pelletier

Une an­née d’étude à l’uni­ver­si­té au Qué­bec coûte en moyenne un peu plus de 12 000$, se­lon le MELS. Et frais liés pré­ci­sé­ment à l’édu­ca­tion ne re­pré­sentent pas la part du lion. Les frais de sub­sis­tance, comme le lo­ge­ment et le trans­port, re­pré­sentent près de la moi­tié du bud­get.

L’étu­diant qué­bé­cois moyen dé­pense en­vi­ron 1 120$ pour les frais d’adhé­sion à sa ses­sion uni­ver­si­taire, le reste se di­vi­sant par­mi les élé­ments sui­vants : les frais gé­né­raux, les frais tech­no­lo­giques et les ser­vices à la vie étu­diante, par exemple une co­ti­sa­tion pour les équipes spor­tives de l’ins­ti­tu­tion.

Se­lon le der­nier re­le­vé du MELS pour 2009-2010, les frais sco­laires et les frais de sub­sis­tance re­pré­sentent en­semble 87% de toutes les sor­ties d’ar­gent. En ef­fet, il coûte 2171,62$ aux étu­diants en frais sco­laires et 5 250$ en frais de lo­ge­ment, trans­ports et autres.

Le ma­té­riel sco­laire coûte en moyenne 545$ par an­née et 1849,20$ sont dé­diés aux frais de garde pour en­fants, qui visent pas moins d’un étu­diant à l’uni­ver­si­té sur six au Qué­bec.

Enfin, les frais d’ins­crip­tion re­pré­sentent 2 197,88$ pour un to­tal de 12 014$ pour une an­née d’étude à l’uni­ver­si­té.

Conscient que les dé­penses de sub­sis­tance mettent de la pres­sion sur le bud­get des étu­diants les plus pauvres, le mi­nistre de l’En­sei­gne­ment su­pé­rieur, de la Re­cherche, de la Science et des Tech­no­lo­gies, Pierre Duchesne fait va­loir que des sommes sup­plé­men­taires sont oc­troyées et que d’autres ave­nues de fi­nan­ce­ment sont en­vi­sa­gées.

«On veut at­teindre notre ob­jec­tif d’aug­men­ter le nombre de di­plô­més de pre­mière gé­né­ra­tion, ceux qui se­ront les pre­miers de leur fa­mille à ob­te­nir un di­plôme d’études post­se­con­daires. Pour ce faire, il faut ver­ser une aide fi­nan­cière fi­dèle à la réa­li­té. On amène deux moyens no­tam­ment pour ce­la, on donne 20$ de plus par mois pour com­pen­ser l’aug­men­ta­tion des frais de sub­sis­tance, c’est quand même un bon mon­tant par an­née et on réa­lise ac­tuel­le­ment une étude qui per­met­tra d’éta­blir les dé­penses pour frais de trans­port » , in­dique- t- il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.